Revue de presse : Can 2023, après leur qualification in extremis pour les 1/2 finales, miraculés Éléphants attendent la RD Congo





revue-de-presse-can-2023-apres-leur-qualification-in-extremis-pour-les-12-finales-miracules-elephants-attendent-la-rd-congo


Miraculés lors des phases de poule de la 34e édition de la coupe d’Afrique des nations (Can 2023) qu’elle organise, la Côte d’Ivoire continue de faire sensation en cette phase de matchs à élimination directe. Après avoir terrassé les Lions de la Téranga, ce sont les Aigles du Mali qui se sont vu plumés, samedi au stade de la paix de Bouaké. Les Eléphants sont en ½ finale. Cette victoire, obtenue au bout du suspense, a fait la Une de la quasi-totalité des quotidiens de ce lundi 5 février 2024.

« Les Aigles perdent leurs ailes à Bouaké », écrit en page d’ouverture, le quotidien Le Mandat. Il est suivi par Le Bélier qui mentionne : « Les Éléphants terrassent les Aigles ». « Les Éléphants font pleurer les Maliens », enfonce Le Jour Plus. « Une défaite amère des Aigles devant l’humilité et la hargne des Éléphants réduits à 10 », poursuit L’Intelligent d’Abidjan avant que Le Patriote n’assomme : « Le coup du marteau ».

Et à L’Avenir de qualifier les Éléphants d’ « invincibles et d’insubmersibles ». L’Inter et L’Héritage, comme s’ils s’étaient passé le mot, parlent d’ « Héroïques Éléphants » face au Mali. Allant dans le même sens, Notre Voie et Abidjan 24 écrivent simplement, Éléphants, « Bravo » ! « Éléphants, performance XXL », encense Soir Info.

Toujours parlant de cette victoire, L’Expression pense que « la tradition (a été) respectée avec humilité ». Le Rassemblement ajoute : « Côte d’Ivoire, un chef, reste un chef ». Pour L’Essor, cette victoire n’est rien d’autre que « le miracle ivoirien ». Le Nouveau Réveil va plus loin quand il écrit : « Un 2e miracle s’est produit samedi à Bouaké ». Fraternité Matin, quant à lui, croit savoir « le secret du miracle ivoirien ».

Le Matin, lui, se projette vers une victoire des pachydermes au terme de cette compétition et écrit à sa Une : «Eléphants, la marche triomphale vers le sacre ».

Au moment où Le Sursaut parle d’ « incroyable match des Éléphants », Supersport voit en cette victoire, le « hold-up du siècle à Bouaké».

RHDP News, comme s’il veut prévenir la RD Congo, prochain adversaire des Éléphants, écrit : « Après le Sénégal et le Mali. Au suivant ».

La CAN n’a pour autant pas occulté l’actualité politique et économique. Ainsi, certains journaux sont revenus sur l’affaire de détournement de 100 milliards FCFA au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme. Sur ce sujet, Générations Nouvelles trouve qu’alors que l’affaire des passeports et des CNI n’est pas encore close, ce détournement est un « scandale de plus ».

« Si la culpabilité ou la complicité des cadres cités est confirmée, nous appliquerons la loi dans toute sa rigueur », rassure, le ministre Bruno Koné.

Le retrait des pays de l’Alliance des États du Sahel (AES) de la CEDEAO est revenu sur la table. Sur la question, « voici la position du PPA-CI », écrit Le Temps. Se voulant plus précis, La Voie Originale ajoute : « Gbagbo soutient le Mali, le Burkina et le Niger ».

La jalousie en amour peut conduire à commettre des actes répréhensibles. A Kouibly, rapporte Soir Info, un homme de 47 ans, « soupçonnant sa femme de la tromper a fait exploser l’œil gauche du supposé amant de son épouse avec une canne ». Il devra purger une peine de 24 mois d’emprisonnement ferme et dédommager la victime, désormais borgne à hauteur de 6 millions FCFA.

Dans la ferveur de la CAN, croisons encore les doigts pour la Côte d’Ivoire qui affronte, mercredi 7 février, la RD Congo en ½ finale à 20 h au stade Alassane Ouattara d’Ebimpé, à Abidjan.

A lundi prochain!

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Suspension du processus électoral : la FIF saisit le TAS

Eau-assainissement et Covid 19 : Plusieurs élus locaux africains se concertent