Démolition à Yopougon Gesco : la Municipalité de Yopougon se désolidarise de « cette action unilatérale du Ministre-Gouverneur »





demolition-a-yopougon-gesco-la-municipalite-de-yopougon-se-desolidarise-de-cette-action-unilaterale-du-ministre-gouverneur

Les bulldozers de Cissé Bacongo ont encore frappé à Yopougon y compris un établissement scolaire



Suite aux démolitions effectuées par le District autonome d’Abidjan, les lundi 19 et mardi 20 février 2024, dans la commune de Yopougon, précisément au quartier Gesco, une réunion extraordinaire de la municipalité, présidée par le 1er Adjoint au maire, l'honorable Yaya Doumbia, s'est tenue, ce jeudi 22 février 2024.

Une rencontre suivie d'une visite aux populations impactées, à l'issue de laquelle une déclaration a été produite, et dont copie est parvenue à www.pressecotedivoire.ci.

 « La Municipalité de Yopougon se désolidarise de cette action menée de façon unilatérale par le Ministre-Gouverneur et tient à  réaffirmer son profond attachement à la sécurité et au bien-être des habitants de sa commune. », lit-on dans la note.

 En effet, la marie de Yopougon, avec sa tête Adama Bictogo, affirme ne pas avoir été informée à nouveau de cette action, malgré les engagements qui avaient été pris lors des premières négociations qui ont suivi les démolitions entreprises, le 21 janvier 2024, par les services du district d'Abidjan.  

« En dépit de l'engagement du Ministre-Gouverneur de constituer une commission mixte, destinée à mener ces actions de manière concertée, la Municipalité de Yopougon a constaté avec consternation que les services du District d'Abidjan avaient procédé à de nouvelles démolitions de façon unilatérale, dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 février 2024, sans préavis ni consultation préalable. La Municipalité de Yopougon déplore les méthodes du Ministre-Gouverneur du District d’Abidjan et estime qu'il est impératif, conformément à la vision du Président de la République, SEM. Alassane Ouattara, de se plier aux exigences d'un développement inclusif qui concilie construction d'une ville moderne et protection des plus démunis. », indique la mairie de Yopougon.

 La municipalité de Yopougon affirme être en concertation avec la Direction régionale de l'éducation nationale (DRENA) en vue de leur réaffectation dans d'autres établissements de la commune des 1 880 élèves qui ont vu leur école détruite par les machines du ministre Gouverneur, Cissé Bacongo.

La mairie explique ce qui s’est passé exactement à Gesco

Dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 février 2024, des engins agissant sur réquisition du Ministre-Gouverneur du District d’Abidjan, Monsieur Cissé Ibrahim Bacongo, ont procédé à la démolition de logements et de sites éducatifs et commerciaux, situés dans le quartier Yopougon-Gesco.  Des centaines de familles se retrouvent ainsi à la rue, sans domicile fixe, dans le plus total dénuement.  Environ 1 880 élèves sont privés de cours en pleine année scolaire et plusieurs petits entrepreneurs ont vu leurs commerces détruits.

GZ

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

GPS : une fusion utile, mais difficile

Côte d’Ivoire/ Face aux attaques d’Arafat DJ :Ariel Sheney prend une décision