Sénégal: Macky Sall laisse en suspens la date de la présidentielle





senegal-macky-sall-laisse-en-suspens-la-date-de-la-presidentielle

Macky Sall est-il vraiment résolu à partir du pouvoir après le 2 avril 2024?



Lors d'un entretien avec la presse sénégalaise, le président Macky Sall n'a pas fixé de date officielle pour la présidentielle, dont il avait décrété le report. Dans le même temps, il a assuré que son mandat à la tête du pays se terminerait comme prévu le 2 avril, en indiquant qu'il était peu probable que le nom de son successeur soit connu avant cette date.

Il s'agissait d'une allocution très attendue. Alors que le Sénégal était suspendu à la parole du chef de l'État sur la présidentielle, ce dernier a laissé en suspens la date de l'élection, initialement prévue le 25 février prochain. Il a cependant affirmé qu'elle sera donnée à l’issue d'un dialogue de deux jours avec l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile du pays, qui aura lieu lundi et mardi prochain, les 26 et 27 février. Macky Sall a appelé ses compatriotes à être patients. « La date ne peut être fixée tant qu'on n'a pas les arguments des uns des autres », a-t-il justifié. En dernier ressort, ce sera au Conseil constitutionnel de se prononcer. 

« Je ne veux pas être l'objet d'une polémique stérile par rapport à des ambitions qui ne sont pas les miennes », a-t-il cependant prévenu. « Le 2 avril, ma mission se termine à la tête du Sénégal », a ajouté le président. Toutefois, « l'élection peut se tenir avant ou après le 2 avril », a-t-il ajouté. Interrogé sur l'éventualité qu'elle se tienne d'ici au 2 avril, il a répondu : « Je ne le pense pas. » 

En outre, Macky Sall s'est également dit « prêt » à libérer la figure de l'opposition Ousmane Sonko incarcéré depuis fin juillet 2023 pour aller vers des élections « apaisées ». Ce dernier, ainsi les politiciens exclus par le Conseil constitutionnel de la liste des candidats à l'élection présidentielle seront invités à prendre part à ce dialogue prévu par la présidence. « Si un consensus est trouvé, je publierai immédiatement un décret pour fixer la date (de l'élection) », a lancé Macky Sall, ajoutant que, dans le cas contraire, il saisirait le Conseil constitutionnel.

Lire sur rfi.fr

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Des pluies diluviennes font 15 morts et des dégâts matériels au Mali

Nomination : Le nouveau Directeur de Cabinet Adjoint du Ministre du Plan et du Développement installé