Sénégal : Macky Sall réaffirme sa ferme intention de quitter le pouvoir au terme de son mandat le 2 avril 2024





senegal-macky-sall-reaffirme-sa-ferme-intention-de-quitter-le-pouvoir-au-terme-de-son-mandat-le-2-avril-2024

La main sur le cœur, Macky Sall promet de quitter le pouvoir le 2 avril 2024



C’est le 2 juin 2024 qui a été proposé par les participants au dialogue national pour la tenue du premier tour de l’élection présidentielle au Sénégal au terme de deux jours de réflexion.

Il a été également proposé que les 19 candidats retenus par le Conseil constitutionnel restent en course, de revoir le cas des candidats recalés et d'écarter la question des binationaux.

Il a été convenu de prolonger le mandat du président Sall qui s'achève le 2 avril jusqu'à l'élection de son successeur à l'issue du scrutin du 2 juin 2024.

Toutes ces recommandations seront remises sous forme de propositions au président sénégalais, qui s'était engagé lundi, à l'ouverture des travaux, à en tenir compte pour fixer par décret la nouvelle date de la présidentielle.

Alors que les conclusions du dialogue national lui ouvre la porte pour prolonger son mandat jusqu’à la désignation de son successeur, Macky Sall, de son côté, a réaffirmé publiquement, sur le réseau social X (Twitter) sa ferme intention de quitter le pouvoir au terme de son mandat.

« Le Dialogue national a proposé le 2 juin 2024 comme nouvelle date des élections présidentielles au Sénégal. Je remercie les forces vives pour ces assises. Toutefois je tiens à préciser que je quitterai mes fonctions au terme de mon mandat le 2 avril, comme je l'ai déjà indiqué. La date de mon départ reste absolument ferme », a écrit le président sortant Macky Sall.

Le Conseil constitutionnel avait annulé, le 15 février, le report de la présidentielle du 25 février au 15 décembre voté par l'Assemblée nationale. Les sages du Conseil ont demandé aux autorités compétentes d'organiser le scrutin dans les meilleurs délais. Le président Macky Sall en avait pris acte et s'était engagé à se conformer à la requête de l'instance judiciaire.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Ahoussou-Kouadio annonce la prolongation du mandat des sénateurs

9ème Forum Mondial de l'Eau : En route pour Dakar 2021