Découverte de poissons morts sur le plan d’eau lagunaire de Biétry: un phénomène lié à la pollution organique de la lagune, selon le Ciapol





decouverte-de-poissons-morts-sur-le-plan-deau-lagunaire-de-bietry-un-phenomene-lie-a-la-pollution-organique-de-la-lagune-selon-le-ciapol


La découverte de poissons morts sur le plan d’eau lagunaire de Biétry dans la commune de Koumassi, le 4 mars dernier, est liée à une pollution organique de la lagune Ébrié. C’est ce qu’a annoncé le Directeur général du Centre ivoirien antipollution (CIAPOL), Professeur Yapo Ossey Bernard, au cours d’une conférence de presse, ce mardi 12 mars 2024, au ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de la Transition écologique à Abidjan.

Cette conclusion, à en croire le Directeur général du CIAPOL, fait suite à une analyse des échantillonnages de poissons, d’eau, de sédiments et de végétaux en vue de déterminer les causes du phénomène.
Les analyses ont démontré que l’Oxygène dissout du milieu impacté était inférieur à 1 mg/L, ce qui reste largement en dessous de la norme de 4 mg/L pour une eau de surface de qualité moyenne. Cette situation a créé un état d’hypoxie ou manque d’apport en oxygène au niveau des tissus de l’organisme du milieu. Les analyses ont confirmé une présence excessive de matières organiques issues des apports continentaux (eaux usées, déchets ménagers et industriels) à la suite des événements pluvieux.
Aussi, il a été relevé une contamination par des microorganismes (Coliformes Totaux, Coliformes Fécaux, Pseudomonas, Clostridiums) indicateurs de pollution fécale due aux déjections animales et aux rejets d’eaux usées domestiques mal épurés.
Une croissance de l’activité bactérienne due à l’abondance de la matière organique et consommation d’oxygène du milieu, a été observée; toute chose qui a conduit le CIAPOL à conclure à une anoxie des poissons Tilapia et Carpe, exigeant en oxygène.
Professeur Yapo Bernard a expliqué que, suite au constat fait le 4 mars dernier, des opérations ont été menées par le CIAPOL et tous les partenaires et structures de l’État en vue de ramener la situation à la normale. Ainsi, à l’issue des opérations, une quantité de 2,600 tonnes, soit 96% de poissons morts a été collectée et éliminée. Aujourd’hui, l’on observe une quasi-absence de poissons morts flottants sur les eaux, a assuré le Directeur général du CIAPOL.
Il a fait quelques recommandations afin d’éviter la survenue de telles situations, notamment la poursuite des investigations à l’effet d’identifier les sources et les causes réelles de cette pollution ; le renforcement de la surveillance de l’espace maritime et côtier au travers des patrouilles régulières par voie marine, par voie aérienne, drones et satellites pour la détection rapide des pollutions ; l’amélioration des infrastructures du système d’assainissement ; la mise en en œuvre des stratégies et techniques durables pour la dépollution de la lagune Ebrié
Cette conférence a été l’occasion pour le ministre de l’Environnement, du Développement Durable et de la Transition écologique, Assahoré Konan Jacques de sensibiliser les populations à un comportement éco-citoyen. "Les caniveaux ne sont pas des dépotoirs. La question de la pollution est une question majeure. Elle est l’affaire de tous", a-t-il exhorté.
En conclusion, le ministre Assahoré a rassuré qu’il n’y a pas de raison à être inquiet et que la situation est sous contrôle.  

Gouv.ci


En lecture en ce moment

Les Eléphants de Côte d'Ivoire accrochent le Ghana en amical

Le prix bord champ du cacao fixé à 750 FCFA/kg pour la campagne intermédiaire (Officiel)