Obsèques de Mgr Paul Siméon Ahouanan : l’émouvant hommage d’Amadou Koné





obseques-de-mgr-paul-simeon-ahouanan-lemouvant-hommage-damadou-kone

Le maire de Bouaké Amadou Koné décorant Mgr Paul Siméon Ahouanan à titre posthume



Le ministre des Transports, par ailleurs maire de la commune de Bouaké, Amadou Koné, a rendu un hommage émouvant à Mgr Paul Siméon Ahouanan, archevêque métropolitain de Bouaké décédé le 12 février dernier à Abidjan, nous informent des sources ecclésiastiques.

Au cours de la veillée religieuse qui s’est déroulée dans la soirée du mercredi 20 mars 2024, Amadou Koné a salué la mémoire d’une personne qui a beaucoup lutté pour que les écoles s’ouvrent à Bouaké et dans les zones CNO. « Si certains ont pu terminer les études et travaillent aujourd’hui, c’est en partie grâce à lui. Il s’est également impliqué dans la résolution des événements de Béoumi, avec le forum des confessions religieuses. Il a même plaidé tout récemment pour une équitable attribution des places au grand marché de Bouaké », a énuméré le maire de Bouaké.

Inconsolable devant le cercueil de « celui qui aura tout donné à Bouaké », Amadou Koné a déclaré : « J’ai rencontré Mgr Paul-Siméon Ahouanan pour la première fois en 2003. Au lendemain de la crise du 19 septembre 2002. Quand l’église cherchait à briser les murs de la méfiance entre toutes les parties, il a contribué à ressouder le tissu social. A cette époque, je voyais une personne calme, patiente et attentive. Avec du recul je note que Mgr Ahouanan était préoccupé. Il a fait depuis Abidjan, beaucoup de va-et-vient entre 2003 et 2006 avant de s’installer à Bouaké. Il a essayé et je pense qu’il y est parvenu. Je me considère aujourd’hui comme un des privilégiés parce qu’il m’a fait confiance très tôt. Il a toujours considéré, qu’on soit en privé ou public, que je pouvais être un acteur clé de cette réconciliation et cohésion sociale à Bouaké ».

Le jeudi 21 mars 2024, a eu lieu la levée du corps et la messe de requiem de Mgr Paul Siméon Ahouanan. A cette occasion, le cardinal Jean-Pierre Kutwa a prié pour le repos de l’âme du défunt et a demandé à Dieu de lui pardonner toutes ses fautes. 

Une messe a été dite à la cathédrale Sainte Thérèse de Bouaké le vendredi 22 mars 2024, suivie de l’inhumation. 

Né le 19 décembre 1952 à Bingerville, Mgr Ahouanan a été ordonné prêtre le 19 juillet 1981. Quatorze ans plus tard, il est consacré évêque de Yamoussoukro en 1995 avant d’être nommé archevêque métropolitain de Bouaké depuis 2006.

L’archevêque métropolitain de Bouaké a été rappelé à Dieu dans sa 72e année, après 28 ans d’épiscopat.

Solange ARALAMON

 

 

En lecture en ce moment

Abidjan : le district s’explique sur les déguerpissements et donne la date des prochaines opérations (la liste des zones menacées)

Can 2022 : mauvaise nouvelle pour les Éléphants de Côte d'Ivoire