Déguerpissement à Abidjan : Ali Badarah Konaté rassure « le président Alassane Ouattara est un leader humaniste »





deguerpissement-a-abidjan-ali-badarah-konate-rassure-le-president-alassane-ouattara-est-un-leader-humaniste

Ali Badarah Konaté a demandé des prières pour le Mali, le Bukrina Faso, la Guinée et le Niger



Le conseiller économique et social, Ali Badarah Konaté, continue sa caravane de solidarité à l’endroit des communautés musulmanes en cette période de Ramadan. Le vendredi 29 mars 2024, les mains chargées, il a visité la communauté islamique, Muhammaddia basée à Yopougon. Au cours de cette rencontre, Ali Bonaté, venu faire des dons au nom du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a été interpellé par le guide de ladite communauté, El Hadj Abdourhamane Koudouss, sur les déguerpissements qui ont lieu à travers la ville d’Abidjan. Le guide a exhorté les autorités ivoiriennes à être un peu plus regardant sur la situation des victimes. A cette doléance, Badarah Ali Konaté a rassuré le guide religieux ainsi que l’ensemble des populations ivoiriennes.

« Je voulais rassurer le Cheick pour dire que le président Alassane Ouattara est un leader humaniste. Ceux qui ont été déguerpis avaient été dédommagés, il peut avoir des erreurs dans l’exécution de certaines décisions. Le président, en Conseil des ministres, a demandé à ceux qui font le déguerpissement de le faire avec humanisme, et il est allé plus loin, en apportant une contribution aux victimes afin qu’ils puissent prendre de nouvelles maisons, et pour ceux qui avaient les papiers prouvant qu’ils étaient propriétaires des lieux détruits, le président a promis que dans les nouvelles cités où ils seront déployés, ils auront le soutien de l’Etat. Je veux rassurer le Cheick que le président Alassane Ouattara est un croyant, et sa mission à la tête de la Côte d’Ivoire, c’est de faire en sorte que tous les ivoiriens aient le bien-être », a-t-il indiqué.

 

Ali Konaté demande des prières pour la paix dans la sous-région

 

Ce même vendredi, Ali Konaté a visité la communauté Soufi basée dans la commune de Port-Bouet. Et là, le conseiller économique et social a demandé au guide de ladite communauté El Hadj Soufi Konaté, des prières pour la paix en Côte d’Ivoire et dans la sous-région. « Cette année de façon spécifique, nous sommes venus demander des bénédictions pour la sous-région, parce que la sécurité de la Côte d’Ivoire dépend aussi des pays voisins. En cette journée spécifique, nous sommes le vendredi saint, et nous rentrons dans la dernière décade du mois de Ramadan, et le Cheick peut vous dire, c’est une période spéciale où les invocations sont exaucées. Dans cette période hautement spirituelle, nous sommes venus demander des prières pour la sous-région, pour que la sécurité revienne au Mali, en Guinée, au Burkina Faso et au Niger. Le président Alassane Ouattara, au-delà de son leadership national, est le leader de la sous-région, donc c’est de sa responsabilité qu’il y ait la paix dans ces pays. Et cela ne peut se faire sans les bénédictions, et ce sont des bénédictions que nous sommes venus demandé au guide suprême de la communauté Soufi de Côte d’Ivoire, mais à travers lui, à l’ensemble des guides », a expliqué le président de la LRD Nouvelles Energies.  

Cette journée de vendredi a été ponctuée par une rupture collective de jeune aux côtés étudiants musulmans de l’université Nangui-Abrogoua d’Abobo Adjamé. Ali Badarah Konaté a rassuré les étudiants qu’il sera constamment à leurs côtés tout en invitant les cadres musulmans à se rapprocher davantage de leurs cadets.

Gaël ZOZORO

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Congrès constitutif du nouveau parti de Laurent Gbagbo : Simone Gbagbo sera absente

Revue de presse : la razzia des bulldozers de Cissé Bacongo au cœur de l’actualité de ce lundi