Système national de vérification et de traçabilité du bois : les acteurs du secteur mis au même niveau d’informations





systeme-national-de-verification-et-de-tracabilite-du-bois-les-acteurs-du-secteur-mis-au-meme-niveau-dinformations

Les acteurs du secteur du bois ont reçu les résultats de l'Apv-Flegt



Le ministère des Eaux et Forêts a organisé le 28 mars 2024, à Abidjan, un atelier de restitution des résultats du Système national de vérification et de traçabilité du bois dénommé Projet système national de vérification de la légalité et de la traçabilité du bois en Côte d’Ivoire (Snvlt2) sur le thème : « Développement de modules complémentaires et opérationnalisation du Système national de vérification de la légalité et de la traçabilité du bois en Côte d’Ivoire ».

C’était en présence du directeur de cabinet adjoint Antoine Djaa Koffi, représentant le ministre des Eaux et Forêts Laurent Tchagba.

 L’objectif de cette rencontre était, selon les organisateurs, de présenter les résultats de la mise en œuvre du projet à l’ensemble des parties prenantes et de dégager les perspectives d’amélioration du Snvlt 2024, pour parvenir à la délivrance d’autorisations de l’application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux (Flegt en anglais), en vue d’une meilleure valorisation des acquis.

« La mise en œuvre du projet Snvlt constitue un outil novateur dans le cadre de la gestion et d’amélioration de la gouvernance forestière en Côte d’Ivoire. Il doit évoluer grâce au développement de certains modules complémentaires, nécessaires à la mise en œuvre du Svl tel que prévu par l’Apv-Flegt Côte d’Ivoire-Union européenne », a-t-il expliqué. Il n’a pas omis d’exprimer sa gratitude à l’Union européenne pour son accompagnement dans le processus de sa mise en œuvre.

Le 19 février 2024 à Bruxelles, la Côte d’Ivoire et l’Union européenne ont signé un accord de partenariat volontaire relatif à l’application des règlementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (Apv-Flegt) destiné à éradiquer de leurs échanges commerciaux, tout bois ou produit bois illégal et à améliorer la gouvernance du secteur forêt-bois.
Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Le général Abdoulaye Coulibaly aux femmes de l’aviation civile : «Vous avez su vous frayer un chemin dans un secteur traditionnellement dominé par les hommes »

FIF : A fond avec Drogba, Copa interpelle les votants