Miss Tabbooret Royal 1825 : le Comista lance la deuxième édition du concours





miss-tabbooret-royal-1825-le-comista-lance-la-deuxieme-edition-du-concours

De gauche à droite, Miss Gneba, lauréate de la première édition, Édouard Kacou, 4e adjoint au maire de Yopougon, Christiane Laure Mahilé (en noire) et l'équipe du Comista.



Le Comité d’organisation de Miss Tabbooret 1825 (Comista) a donné le coup d’envoi de la deuxième édition du concours de beauté de la jeune femme ronde, potelée, avec une poitrine généreuse, lundi 22 avril 2024, à la mairie de Yopougon. La cérémonie s’est déroulée dans une ambiance festive, en présence de nombreux invités, dont Édouard Kacou, 4e adjoint au maire.

Pour cette deuxième édition, le Comista note plusieurs avancées et annonce les inscriptions. Il offre la possibilité aux  candidates de s’inscrire soit en ligne sur la page Facebook du Comité ou physiquement dans les locaux de celui-ci à Yopougon.

 « L’année dernière, mes amis et moi avons voulu faire un petit test pour voir si nous pouvions réunir sur un podium de jeunes filles africaines belles. Au total, 35 filles nous ont fait confiance. Un coup de maître parce que le grand public nous a également fait confiance », a déclaré Christiane Laure Mahilé épouse Souleymane, présidente du concours.

Édouard Kacou, 4e adjoint au maire représentant le maire Adama Bictogo, a assuré quant à l’engagement du maire à accompagner cette  deuxième édition. « Ça a été un peu timide l’année dernière. Mais cette édition, nous allons mettre le parquet », a t-il lancé.

Selon la conférencière, le concours se déroulera sur 7 mois et la finale est  prévue pour le 15 décembre 2024. Bien avant, chaque fin du mois, le comité d’organisation organisera une présélection. Là, un trio sera sélectionné et qualifié pour la finale.

Le concours Miss Tabbooret Royal 1825  est une compétition de beauté ouverte aux jeunes filles âgées de 18 à 25 ans. Il met en valeur la jeune femme ronde, potelée, avec une poitrine généreuse, un postérieur rebondi et un teint naturel et uniforme. 

Selon le comité d’organisation, l’objectif essentiel de ce concours est de lutter contre la pauvreté des femmes en accompagnant les gagnantes dans la réalisation de leurs projets sociaux ou professionnels.

Daniel Bini


En lecture en ce moment

Pape Diouf, ancien président de l'OM, est mort du coronavirus à l'âge de 68 ans

Bac 2020: Des candidats "fraudeurs" protestent au Plateau