Violences intercommunautaires à Gbon : Deux morts, plusieurs blessés et des maisons incendiées





violences-intercommunautaires-a-gbon-deux-morts-plusieurs-blesses-et-des-maisons-incendiees

une scène d'affrontement entre communauté Senoufo et Dioula à Gbon



Un conflit intercommunautaire a éclaté depuis jeudi 16 mai 2024, entre la communauté Dioula et Sénoufo à Gbon, ville située dans le district des Savanes au nord de la Côte d'Ivoire, faisant deux morts, plusieurs blessés et nombreux dégâts matériels.

Selon les informations recueillies, le conflit a débuté lorsqu’ un masque senoufo « dégra » (rouge) a pourchassé un jeune qui s’est allé se réfugier dans la cour d’un vieux Dioula, M. Sanogo.

« Dans la cour, l'oncle de l'enfant en question a tenté de calmer les jeunes Senoufo qui suivaient le masque. Mais là, une altercation s'est produite entre les deux groupes. Un jeune senoufo, a frappé M. Sanogo avec un gourdin. Ce dernier est mort sur place», lit-on dans une note partagé sur les réseaux sociaux,  accompagnée de plusieurs vidéos.

En représailles à la mort de M. Sanogo, des jeunes Dioula incendient le bois sacré Sénoufo. Le vendredi 17 mai 2024, les jeunes senoufo  ont, eux aussi, incendié une autre maison. Et les choses ont continué s’empirant», informe un communiqué.

Les autorités locales, y compris le préfet de Kouto, les forces de l'ordre et les leaders politiques, sont sur place pour tenter de ramener le calme.

Le bilan provisoire fait état de deux morts et plusieurs blessés, dont certains se trouvent dans un état grave. Des maisons et des biens ont également été incendiés.

Daniel Bini

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Retour annoncé de Gbagbo le 17 juin : Ce qu’en pense le COJEP de Blé Goudé

Hausse du prix du carburant : les tarifs des wôrô wôrô de Cocody grimpent