Altercation entre Samuel Eto’o, Marc Brys et Cyrille Tollo : la Fecafoot s'explique





altercation-entre-samuel-etoo-marc-brys-et-cyrille-tollo-la-fecafoot-sexplique

Echanges musclés entre Samuel Eto'o, président de la Fecafoot, en t-shirt blanc et casquette, et M. Cyrille Tollo, en costume



La Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) a apporté dans un communiqué, des précisions concernant l'incident survenu mardi 28 mai 2024 au siège de l'instance, impliquant le Président de la Fecafoot, Samuel Eto'o, le sélectionneur national des Lions Indomptables, le Belge Marc Brys, et un membre du gouvernement camerounais, M. Cyrille Tollo.

Dans son communiqué, l'instance du football camerounais a énuméré 5 raisons qui ont déclenché l'altercation.

«… Le Président de la Fecafoot à l'initiative de cette rencontre, tenait à rappeler à Monsieur Marc Brys les risques qu'il fait courir à la Sélection Nationale au regard des différents manquements constatés : le refus manifeste d'assister à la première séance de travail organisée par le Secrétaire Général le 10 mai 2024. La publication de la liste des joueurs et organisation d'une conférence de presse en violation des procédures de la Fecafoot. Le refus de communiquer son programme d'entraînement. La prise d'initiative de travail isolée et la divulgation d'informations sur les joueurs à des tiers et aux médias sans accord préalable de la Fecafoot. La non-communication dans les délais de la liste définitive des joueurs retenus pour les rencontres suscitées », indique la note partagée mardi 28 mai 2024, après l’incident. 

« Des comportements inacceptables ont empêché la tenue des travaux prévus ce jour, notamment l'attitude du Conseiller Technique N°2 du Ministère des Sports et de l'Education Physique (Minsep) qui, non convié aux travaux, a exigé du Président de la Fédération la communication de l'ordre du jour de la réunion, instruction qu'il aurait reçue du Ministre des Sports, faute de quoi aucune réunion ne pourrait se tenir. Le Président de la Fecafoot, après avoir rappelé fermement à Monsieur Tollo qu'il n'était pas convié à ladite réunion, le Conseiller Technique N°2 du Minsep a instruit à Monsieur Brys et ses assistants de quitter la salle », ajoute le communiqué 

« Le Président de la Fecafoot a par la suite rappelé à Monsieur l'Entraîneur-Sélectionneur que son employeur utilisateur est la Fecafoot et qu'il assumerait les conséquences liées à ses manquements. Monsieur Brys avant de quitter la salle s'est lancé dans des insultes et invectives à l'endroit de Monsieur Eto'o Fils, Président de la Fecafoot, en lui rappelant que c'est lui l'Entraîneur-Sélectionneur" et que «c'est lui qui décide », a écrit l'instance dirigeante du football camerounais.

Daniel Bini

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : « Le peuple malien ne mérite pas cette situation d’embargo » (Alassane Ouattara)

Deux élèves de Toumodi inventent une chaussure pour non-voyants