Renforcement des capacités : l’Agence ivoirienne de presse forme ses chefs de bureaux régionaux sur l’Intelligence artificielle





renforcement-des-capacites-lagence-ivoirienne-de-presse-forme-ses-chefs-de-bureaux-regionaux-sur-lintelligence-artificielle


L’Agence ivoirienne de presse (AIP) a ouvert jeudi 30 mai 2024, à la Maison de la presse, à Abidjan Plateau, un séminaire de formation sur l’Intelligence artificielle (IA) en l’endroit de ses chefs de bureaux des journalistes du siège ainsi qu’aux techniciens.

La première responsable de cette agence de presse Barry Oumou Sana, pour qui la problématique du renforcement des capacités constitue une priorité pour le comité de direction qui entend jouer son rôle dans l’écosystème concurrentiel du mouvement des médias, ce séminaire devra permettre aux agents de s’approprier les fondamentaux de l’IA, cet outil qui s’impose désormais à eux dans l’exercice de leur métier.

« Durant deux jours de travaux, vous devez vous approprier les principes fondamentaux de l’intelligence artificielle et acquérir des compétences nécessaires pour intégrer efficacement cette nouvelle donne dans la pratique journalistique quotidienne », a appelé la directrice centrale, ajoutant que cet atelier devra en outre permettre à ses agents d’être instruits sur la manière de déterminer un bon angle pour la rédaction d’une dépêche et de « produire des articles de qualité » pour les gouvernants et les populations.

Pour elle, l’utilisation de l’Intelligence artificielle s’impose comme une nécessité au regard de l’environnement concurrentiel. « Cette concurrence nous oblige à nous adapter intelligemment en faisant notre mue, en privilégiant la formation aux nouvelle technologie pour être plus compétitif, a-t-elle expliqué. Précisant que c’est ce qui a motivé le choix du thème : « l’utilisation de l’intelligence artificielle et le choix d’un bon angle ».

Mme Barry a saisi l’occasion de cette rencontre pour réitérer sa gratitude au ministre, Amadou Coulibaly, qui selon elle fait beaucoup pour l’AIP. Elle a plaidé pour qu’il poursuive ses efforts pour permettre le développement de l’Aip à travers le changement de cadre organique et le décret relatif aux conditions d’exercice des correspondants de presse, pigistes.

Pour Agnès Kraidy, conseiller technique, représentant le ministre de la Communication, Amadou Coulibaly ce séminaire est une étape cruciale pour permettre aux journalistes de l’AIP d’acquérir des compétences nécessaires à l’utilisation judicieuse de ces nouvelles technologies. Poursuivant, elle a fait savoir que pour tirer pleinement partie des avantages offerts par l’IA tout en maintenant l’éthique du journalisme, la formation est indispensable.

Toutefois, a-t-elle précisé, « il est essentiel que les journalistes restent au commande en utilisant ces technologies pour améliorer leur travail et non comme des substituts à leur jugement professionnel ».

Ouvert ce jeudi 30 mai, ce séminaire devra refermer ses portes ce vendredi 31 mai 2024, rappelle-t-on.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Propagation du coronavirus : Monseigneur Ignace Bessi appelle à la solidarité dans le malheur

Un prêtre à Adama Bictogo : "J’ai l’impression que la réconciliation ne vous arrange pas"