Des acteurs politiques de l’opposition expriment leur déception après le message du chef de l’Etat devant le Parlement





des-acteurs-politiques-de-lopposition-expriment-leur-deception-apres-le-message-du-chef-de-letat-devant-le-parlement

Affi N’Guessan dit s’attendre à mieux que ce que le chef de l’Etat a dit



« Vide, plat, ennuyeux », sont quelques mots employés par des acteurs politiques de l’opposition, entre autres, Dr Blessy Chrysostome député du PDCI-RDA, Pr Michel Gbagbo, député PPA-CI et l'ancien Premier ministre Pascal Affi Nguessan, député et président du FPI, pour qualifier le discours tenu par le président de la République, Alassane Ouattara, mardi 18 juin 2024, devant le Parlement réuni en congrès sur l’état de la nation.

Pour eux, le président Ouattara n’a fait que « dresser le bilan de son gouvernement sans toutefois proposer de solution ». L’honorable Blessy Chrysostome, répondant au micro de NCI, a indiqué que le président de la République n’a juste fait qu’ « un copier-coller de ce que chaque ministre a pu donner, une litanie de satisfecits ».

« Lorsqu'on présente les résultats d’une équipe, on présente et on critique. Je vais arriver à ma circonscription électorale à Béoumi. On me demandera si le Président a dit que l'électricité sera réglée. Je ne suis vraiment pas satisfait de ce discours. Il a parlé de la cherté de la vie, dans le discours, il n'y a eu aucune orientation de solutions. Aucune esquisse de solution pour qu’on puisse dire demain que la Côte d’Ivoire ira mieux. On a parlé de l'électricité, rien a été dit. Enfin on a félicité tous ceux qui étaient là. La seule chose sur laquelle on s'est entendu tous, c'est la coupe d'Afrique », a-t-il laissé entendre.

Michel Gbagbo ne dit pas autre chose. Pour le parlementaire, le président ne s’est pas prononcé sur certains points notamment « la cherté de la vie, la candidature du président Gbagbo, la candidature d'Alassane Ouattara lui-même », au point de lui donner 0/20 s’il devait le noter. « Donc, franchement, je suis extrêmement déçu et je me demande même pourquoi je suis venu là », a-t-il laissé entendre dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux.

Le président du FPI, Pascal Affi N’Guesan, n’est pas resté en marge de cette vague de critiques. « Déçu, évidemment, pour notre chère Côte d’Ivoire. Au bout de 13 ans et à un an de la présidentielle de 2025, on attendait mieux », a-t-il coupé tout court.

Daniel Bini

Partarger cet article

En lecture en ce moment

La Belgique "accepte d'accueillir" l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo

Côte d’Ivoire / Coupé décalé : Vitale longtemps considérée comme une prostituée à l’Ambassade de France