Les problèmes de logement en Côte d’Ivoire vont changer radicalement (Premier ministre)





les-problemes-de-logement-en-cote-divoire-vont-changer-radicalement-premier-ministre


Le Premier ministre, Robert Beugré Mambé, a rassuré les populations ivoiriennes quant à un changement radical des problèmes de logement, lors de la cérémonie de lancement des travaux du programme de logement en location-simple et location-vente, jeudi 04 juillet 2024 à la cité policière de la Brigade anti-émeute (BAE).

« Nous sommes engagés, à la suite du président Ouattara, à trouver des solutions pour permettre aux populations de vivre dans un environnement propre et assaini, où, pendant la saison des pluies, les maisons et les voitures ne seront pas emportées. Un cadre de vie agréable, bien aménagé et où il fait bon vivre », a déclaré Beugré Mambé, sous les applaudissements.

Il a précisé que des mesures seront prises pour offrir à toutes les couches sociales la possibilité d’accéder à un logement à moindre coût, avec des facilités de paiement.

« Personne ne sera exclu… Nous allons voir avec le ministre de la Construction pour que les frais à payer soient très réduits. Mais il faut payer votre loyer… », a insisté le Premier ministre.

Le chef du gouvernement a recommandé aux entreprises, bureaux d’études et de contrôle de faire preuve de vigilance, de respecter les prix, les délais et la qualité des logements, car « les Ivoiriens ont droit à ce qui est beau et juste ».

Le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Koné Bruno, a rendu hommage au président Ouattara pour son leadership et son engagement déterminé à faire du logement abordable un symbole d’engagement pour plus de justice sociale, d’inclusivité et de dignité humaine.

M. a rappelé que ce projet de logement en location-simple et location-vente qui se dessine avec la la construction de 800 appartement à la cité policière de la Brigade anti-émeute (BAE) s’intègre dans le programme d’urgence de construction de 25 000 logements sociaux et économiques à Abidjan et dans certaines villes de l’intérieur.

Le projet bénéficie du soutien de la Banque arabe de développement économique en Afrique (BADEA) à hauteur de 43 milliards de FCFA, avec des conditions relativement concessionnelles : une durée de remboursement de 25 ans, dont cinq de différé, et un taux d’intérêt de 2,5 % par an.

(AIP)


En lecture en ce moment

Maxine Isabel Esteban, l’escrimeuse ivoirienne d’origine philippine qualifiée pour les Jeux Olympiques

Le salon des industries musicales d’Afrique francophone, en novembre, à Abidjan