Sassandra : un père de 24 enfants condamné avec sursis après une altercation avec son ex-concubine





sassandra-un-pere-de-24-enfants-condamne-avec-sursis-apres-une-altercation-avec-son-ex-concubine


L'audience des flagrants délits à la section du tribunal de Sassandra du jeudi 4 juillet 2024 a été marquée par la présence de K.S.J, qui a surpris l'assistance. Le juge-président vérifiant l'identité du prévenu a fait savoir qu'il est père de 24 enfants et est âgé de 50 ans.

Le prévenu comparaissait suite à une bagarre survenue le vendredi 28 juin 2024 à Lateko, village de la sous-préfecture de Sassandra, département du même nom, avec son ancienne concubine H.B.

L'incident a été déclenché lorsque H.B, désormais résidente à Abidjan après l'obtention de son baccalauréat à Sassandra, a informé son concubin par téléphone de son intention de récupérer leur fille de 11 ans pour passer les vacances à Abidjan. Son ex-concubin ne donne pas une réponse favorable à sa demande. Fatiguée d'attendre une réponse sans fin, elle décide de faire le déplacement d'Abidjan à Lateko.

À Lateko, la rencontre entre les deux anciens amants a rapidement dégénéré en bagarre au domicile de la mère de H.B, en présence de leur fille. À la suite de cet incident, H.B s'est retrouvée avec un téléphone cassé et des vêtements endommagés. La situation a été portée à la connaissance de la brigade de gendarmerie de Sassandra, entraînant l'arrestation du père de nombreux enfants.

Lors du procès, un document de retrait de plainte rédigé par H.B a été ajouté au dossier. De plus, elle a fait part de ses excuses et a demandé que le prévenu soit relaxé, tout en réclamant le remboursement de son téléphone. Sur place, les parents de K.S.J ont remis un téléphone neuf et de l'argent à H.B dans une enveloppe.

Finalement, K.S.J a été condamné à six mois de prison avec sursis et à payer une amende de 50 000 FCFA. Est-ce la fin du bras de fer entre les deux anciens amoureux pour la garde de l’enfant ? Les prochains jours nous situeront.

Touré Boa

Correspondant régional

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Election à la présidence de Fif: Il y a la tension dans l’air

Culture de la paix : Isabelle Anoh engage les femmes à un nouvel esprit