Affaire ‘’La tête d’un chantre retrouvée chez un pasteur’’: Le témoignage émouvant de sa tante





chantre tué,pasteur,cité du salut


Afi Pauline, la tante maternelle du défunt a décidé de raconter les circonstances de l’assassinat du jeune chantre Kanga Tanoh Sylvio.

 

Afi Pauline : Le jeudi 24 mai 2019, le matin, à 8 heures, j’ai eu l’information de l’assassinat de mon fils à l’église à la cité du salut ici à Anoumabo. L’église se trouve tout juste derrière notre maison. Il s’est retiré le mercredi soir à 19h.  Il nous a informé qu’il y passera la nuit  pour prier toute la nuit. C’est cette nuit du mercredi à jeudi qu’il a trouvé la mort dans l’église. Nous nous sommes rendus dans son église et nous avons constaté qu’il avait été égorgé par un membre de l’église.  Celui qui a assassiné notre fils n’est pas un inconnu. Il dormait devant l’église. Un jour, les membres de l’église ont décidé de l’accueillir comme il n’a pas de toit où se coucher. Il a fait pratiquement un an là. Les membres de l’église lui donnait à manger. Sylvio l’a pris comme un ami. Sylvio lui a même donné des vêtements. Puisque Sylvio avait un concert à l’intérieur,  il a pris un moment de jeune et prière pour confier cela au Seigneur. Le mercredi nuit à la veille de son décès, il a acheté la nourriture pour l’assassin qu'il a pris pour son frère en Christ. Ils ont mangé ensemble. Au commissariat les agents nous ont confié qu’ils ont retrouvé des seringues dans le sac à tête du tueur. Il s’est servi des marches de la chaire où prêche le pasteur pour assassiner Sylvio. Il a mis la tête dans un sac. Tout le monde a vu Sylvio  à la veille avec le présumé assassin. C’est ce dernier qui l’a tué et a emporté sa tête. Lire la suite sur www.lasynthese.net

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Asec Mimosas: Un bénéfice de 104 millions

Coupe de la Caf: la belle surprise du président du Fc San Pedro à ses joueurs après leur qualification