Gendarmerie nationale : Trois éléments du camp commando de Koumassi arrêtés





camp commando de Koumassi,Gendarmerie nationale,Racket


"En matière de racket, tolérance zéro". C’est ce que ne cesse de répéter le parquet militaire. Mais il y en a qui ne semblent pas l’avoir compris. Les maréchaux des logis Gbané I., Koné N. et Ncho A, en service à l’escadron commando de Koumassi, l’ont appris à leurs dépens. Ils ont été mis aux arrêts alors qu’ils s’adonnaient au racket de commerçants sénégalais à Treichville.
Les faits se déroulent le 13 mai derniers. Ces gendarmes sont désignés pour sécuriser le site CIE-SODECI de Treichville. Une fois sur place, ces éléments véreux ne trouvent rien d’autre à faire que de se livrer à des actes de racket à ciel ouvert, sur des commerçants sénégalais, "mettant à mal l'adhésion qui doit prospérer entre l'armée et son peuple".
Selon le parquet militaire, ces jeunes gendarmes ont été déférés à la maison d’arrêt militaire d’Abidjan. Ils seront jugés le 30 août prochain.

Modeste KONÉ 

En lecture en ce moment

Décès du comédien Buldozer : ses collègues et amis se prononcent

Les femmes du PDCI répondent à Ehui Agnéro : "La faim ne justifie pas les paroles pleines d’excès, d'irrévérence et de vulgarité"