Yamoussoukro : L’église catholique concrétise la liberté syndicale au sein de ses écoles





Ecole catholique,Yamoussoukro,Assemblée générale


 

L’école catholique de Côte d’une a organisé le samedi 15 juin 2019, au Centre diocésain de Yamoussoukro, une assemblée constitutive de "l’Association nationale de l’école catholique de Côte d’Ivoire" (ANEC-CI)

L’objectif de ces assises, selon les organisateurs, c’est doter les écoles catholiques d’un support juridique à même de gérer de façon harmonieuse les relations et intérêts de ses écoles.

Au nom de Mgr Gaspard Béby Gnéba, président de la Commission épiscopale pour l’éducation catholique de Côte d’Ivoire (CEEC-CI), évêque du diocèse de Man et administrateur apostolique du diocèse d’Odienné, le révérend père Lolo Donatien, a situé l’intérêt de création de cet outil.

"L’éducation, faut-il le rappeler, fait partie de la mission d’enseigner que le Christ a confié à son Eglise. C’est pourquoi, l’Eglise-famille-de-Dieu en Côte d’Ivoire accompagne pleinement l’Etat ivoirien dans la poursuite des objectifs éducatifs. Pour le faire avec efficacité et pertinence, l’Eglise catholique veut moderniser son système éducatif pour le rendre plus opérationnel et plus apte à relever des défis éducatifs actuels de la société ivoirienne", a expliqué le Père Lolo Donatien.

La mise en place de cette structure fait suite à la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire qui en janvier 2019, dans le cadre de la réforme introduite dans son système éducatif catholique n’a fait aucune entrave à la liberté syndicale.

La rencontre de Yamoussoukro a pour objectif de créer de l’ANEC-CI, conformément à la vision de la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire exprimée dans son plan stratégique pour la communion et l’autonomie.

"Nous souhaitons trouver des solutions possibles aux défis de l’école catholique pour lui assurer un meilleur avenir. Pour réussir cette mission, l’école et l’éducation ont besoin de l’apport de tous et de chacun, entre autres, l’Etat, l’Eglise, les enseignants, les administrateurs, les parents, les élèves et autres personnels techniques car l’éducation est l’affaire de tous", a-t-il justifié.

Notons qu’à travers ce choix de renouvellement du cadre légal d’existence de l’école catholique proposé par les résolutions de la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire, l’éducation catholique deviendra une éducation de questionnement, d’écoute et de dialogue et pourra ainsi réaffirmer son utilité à la société ivoirienne.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Célébration de l’excellence : Le groupe scolaire Gloris et la nouvelle parfumerie Gandour récompensent les meilleurs élèves

Kandia Camara aux enseignants qui projettent une grève mardi : "Nous allons engager la procédure de radiation de ces personnes"