Une tempête dans un verre d’eau !







‘’Bédié parle samedi et jeudi’’. C’est par ces mots que le PDCI-Daoukro a annoncé une rencontre avec les délégués dudit parti et une réunion du Bureau politique. Un battage médiatique pour si peu, pour un non-événement ? Qu’est-ce qu’une réunion ordinaire de ce parti va entraîner comme chamboulement dans la vie de cette nation ? Avouons que tout cela n’est rien que du vent, une tempête dans un verre d’eau ; après avoir usé hier de fausses accusations quant à un prétendu enrôlement des étrangers pour constituer un bétail électoral pour la présidentielle 2020, que va encore sortir le président du PDCI-RDA comme autres accusations ? la sagesse ayant foutu le camp de toutes ses sorties de ces derniers temps ? a 85 ans révolus, le président Henri Konan Bédié devrait constituer pour les générations futures une source de connaissance, de sagesse et de perspicacité, une ‘’bibliothèque politique vivante’’ à consulter avant toute prise de décision qui engage la vie de la Nation, mais mille fois hélas, il s’est écarté du chemin de la sagesse, de la clairvoyance et de la paix dans les cœurs et les esprits. Dire que cette haute personnalité qui est le garant du Prix Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix, décerné chaque année par l’UNESCO, il y a de quoi tomber à la renverse. Car l’homme prêche ces derniers mois la haine contre les immigrés, la chasse aux étrangers qu’il livre ainsi à la vindicte populaire ; les maux actuels de la Côte d’Ivoire pour ‘’N’Zuéba’’, les boucs émissaires, ce sont les non-Ivoiriens qu’on retrouverait, selon lui, dans l’orpaillage clandestin ou comme bétail électoral. Bédié a avoué avec beaucoup de légèreté que les étrangers ont pris position dans nos forêts et sont armés jusqu’aux dents. Pour quoi faire ? il n’est pas allé jusqu’au bout de ses accusations, lui qui utiliserait aussi dans ses plantations de Daoukro des manœuvres d’origine burkinabé. Pourquoi tant de haine tribale et ethnique ? ce sont de tels propos qui ont provoqué en 1994 le génocide rwandais. Bédié veut-il provoquer la même situation en Côte d’Ivoire ? A-t-il pesé la gravité de ses discours haineux ? Non, la sagesse a dû quitter le président du PDCI-RDA qui fait, sans le savoir, figure de ‘’pyromane’’ des temps nouveaux ? Voici comment le ‘’sphinx’’ de Daoukro jette les graines d’une nouvelle déflagration en Côte d’Ivoire et il sera tenu pour responsable de ce qui adviendra. En attendant qu’il sorte encore d’autres monstruosités, prions pour que Maurice Kakou Guikahué et autres ne le poussent pas à provoquer l’irréparable pour la Côte d’Ivoire.

Bonne lecture et à la semaine prochaine inch’Allah !

Bill Terrasson

En lecture en ce moment

Partenariat UNICEF-Conceptos Plásticos : Bientôt des salles de classe en plastique recyclé

Pour promouvoir la poésie chez les jeunes, le slameur Pierre-Cedric Bilé lance une caravane dénommée '' Eclore ''