Des ivoiriens se prononcent sur l'avenir des Éléphants à la Can 2019





Football,Elephants de Cote d'Ivoire,CAN 2019


Les Eléphants de Côte d'Ivoire sont bel et bien présents en Egypte pour prendre part à la 32e édition de la Can. La première qui se joue à 24 equipes. Ils affronteront, ce lundi, après midi, une rédoutable équipe d'Afrique du Sud.  Si le capitaine Serge Aurier affiche une certaine sérénité avant le début de cette rencontre, il n'en ai pas de même pour certains Ivoiriens à qui nous avons tendu le micro. 

Pour Diarrassouba Malick, technicien en electricité, '' la Côte d'Ivoire a une très belle équipe avec de très bons joueurs comme Wilfried Zaha, Nicolas Pépé, mais ils sont très jeunes alors que la coupe d'Afrique se joue sur des petits details, je pense que cette CAN va leur permettre de gagner en éxperience afin de mieux aborder les compétions futures''.  Quant à Loukou Honora, étudiant, il a soutenu que les Ivoiriens n'ont pas convaincu lors des matchs amicaux.  '' Nous n'avons rien montré de convainquant lors des matches amicaux, on a battu deux equipes qui ne jouent pas la CAN (Comores et Zambie), mais face à l'Ouganda qui joue aussi la CAN, les joueurs ont été incapables de mettre le pieds sur le ballon, c'est sùr que si les Eléphants tombent sur des equipes bien organisées, on risque de ne pas aller loin dans cette compétition.'' a-t-il insinué. 

Tous les Ivoiriens ne sont pas septiques sur l'avenir des Eléphants en Egypte. Il y en a d'autres qui croient dur comme fer que les Ivoiriens reviendront à Abidjan avec le trophée '' Nous avons de très bons joueurs qui sont sollicités par des grands clubs européens comme Pépé et Zaha, nous avons des joueurs qui ont l'experience de la CAN, Gradel, Séré Dié et Aurier, le coach lui-même est un habitué de la haute compétition, il suffira juste de travailler le mental des gamins et rien ne pourra nous arrêter'', a confié  Tapé Jean.

Quant à Amalama Pacome, il confié que les pachydermes peuvent s'en sortir en dépit de l'absence de certains cadres.  '' Même si plusieurs cadres sont absents, les Eléphants ont les ressources nécessaires pour gagner cette CAN. Si nous avons gagné cette compétition en 2015 sans Drogba et Zokora, c'est qu'on peut remporter celle de 2019 sans Gervinho et Salomon Kalou''a-t-il déclaré.    

Gaël ZOZORO 

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire-Inter/COP24 : Deux cents milliards de dollars de la Banque mondiale pour le climat au cours des cinq prochaines années

Un prix pour les jeunes entrepreneurs ivoiriens lancé