Réforme de la CEI : Plus de guides religieux dans la commission électorale





CEI,Commission électorale indépendante,FPI,discussions


Les discussions entre le gouvernement, les partis et groupements politiques et la société civile ont abouti à l’exclusion des guides religieux de la composition de la Commission électorale indépendante  (CEI). C’est ce qu’a révélé le vice-président du Front populaire ivoirien (FPI) chargé des questions électorales, Kouakou Kra, ce mardi, à Abidjan, au cours d’une conférence de presse qu’il a co-animé avec le secrétaire général de ce parti de gauche, Issiaka Sangaré, par ailleurs porte-parole.   
Les guides religieux sont actuellement représentés dans la CEI. Cette mesure, qui est un point de convergence entre les parties prenantes dans ce dialogue, a été prise, selon le conférencier, pour "respecter la laïcité".
Autre point de convergence, le retrait de toutes les institutions sauf le représentant du président de la République et du ministère de l’Intérieur. Cette exception étant un point de divergence. 
Gouvernement, partis et groupements politiques et la société civile se sont accordés sur le principe de l’équilibre entre les trois entités qui prennent part au dialogue et le principe de la poursuite des discussions sur les conditions générales des élections. L’un des points de divergence est la question des voix délibératives et consultatives.
L’enjeu de ses négociations est qu’à terme, la Commission électorale indépendante (CEI) est reformée et les conditions générales des élections sont améliorées. Ce qui sous-entend que le code électoral est révisé, le découpage électoral est réajusté, la liste électorale est fiable, les conditions du contentieux sont clairement définies et l’environnement électoral est assaini.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Ouattara a vraiment changé

Côte d’Ivoire / Arrestation du professeur Johnson Kouassi : Les enseignants de l’université de Bouaké en grève ce jeudi