Procès Jacques Mangoua: le verdict est tombé, implacable





proces-jacques-mangoua-le-verdict-est-tombe-implacable


Le vice-président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, opposition), Jacques Mangoua, accusé de détention illégale d'armes et de munitions, a été declaré coupable et condamné à 5 ans de prison ferme, 5 ans de privation de liberté et 5 millions de FCFA d'amende, à l'issue d'un procès, tenu ce jeudi à Bouaké.
En attendant, ses avocats qui n'attendent pas baisser les bras disent faire appel à ce jugement.

Ce procès intervient après la découverte le samedi 21 septembre, à la résidence de l'accusé à N'guessankro, son village natal (Béoumi) de "munitions de guerre et de calibre 12 ainsi que de 40 nouvelles machettes".

A lire aussi: Procès du président du Conseil régional du Gbêkê : 2ème jour de manifestation à Bouaké

Dans la matinée, tout comme la veille, des manifestations ont eu lieu. Une foule est sortie en masse pour protester contre l'arrestation du vice-président du plus vieux parti et exiger sa libération. On annonce un mort (Djébonoua) et plusieurs blessés.

Nous y reviendons
Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Malgré l'annonce de son retrait, l'opposition toujours sceptique "Ouattara est dans une manœuvre claire de quitter le Pouvoir sans partir"

Football/ Aucun africain dans le top 20 des joueurs les mieux payés de la planète