Opposants dangereux !







La scène politique en Côte d’Ivoire est secouée ces derniers jours par des sorties bien dangereuses des opposants au régime Ouattara. Le premier à sortir de la gamme est le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié. Qui vient d’insulter proprement l’équipe gouvernementale conduite  par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. L’ancien chef de l’Etat les a tous pesés et sous-pesés. Et les a trouvé tous aussi incompétents. Le Premier ministre y compris, aussi certainement. Graves dérives ou dérapages d’un homme d’Etat qui a déjà présidé aux destinées de ce pays. Les Ivoiriens sont bien déçus de ces opposants bien dangereux pour la paix et la stabilité retrouvées. On n’a pas fini d’être déboussolés par les injures gratuites de ‘’N’Zuéba’’ à l’encontre du gouvernement Amadou Gon Coulibaly qu’un tabloïd de la place annonce une collusion entre l’ancien PAN, Soro Kigbafori Guillaume et des djihadistes qui seraient prêts à sauter sur la Côte d’Ivoire ? On se demande si les ambitions politiques des uns et des autres doivent les pousser à provoquer l’irréparable. Seraient-ils tous dans une logique de faire peur aux populations ivoiriennes ? Veulent-ils demain régner sur des cimetières ? On ne sait pas où vraiment va cette opposition ivoirienne. Qui préparerait dans les coulisses, le boycott de la présidentielle d’octobre 2020. Elle aurait opté après concertation pour la politique de la chaise vide. L’objectif visé est de mettre, in fine, en difficulté le régime Ouattara. Ils se sont passé le mot au sein de cette opposition pour exiger la révision de la liste électorale et la réforme en fond de la Commission Electorale Indépendante, en abrégé CEI. C’est le prétexte pour ce boycott qui se profile à l’horizon. Les opposants au pouvoir d’Abidjan sont-ils devenus plus dangereux pour la cohésion sociale ? Leurs ambitions politiques ont-elles mis sous le boisseau l’essentiel : la Côte d’Ivoire qui ne doit pas disparaître mais rester une, indivisible et solidaire ? Drôles d’opposants qui veulent ici et maintenant ‘’brûler ce pays’’ sur l’actuel de leurs ambitions politiques folles et démesurées. Que Dieu fasse en sorte qu’ils se soucient un peu de la survie de la Côte d’Ivoire.

Bonne lecture à tous et à la semaine prochaine, inch’Allah !

Bill Terrasson

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Renforcement de la coopération nord-sud: La ville de Grand-Bassam reçoit des soutiens de l'Italie

Côte d'Ivoire: Le budget 2020 fixé à 8060 milliards de FCFA