Michel Coffi Benoît, membre fondateur du mouvement « Sur les traces d’Houphouët » : "Adjoumani a eu le nez creux"





Sur les traces d'Houphouët-Boigny,Adjoumani,Michel Coffi Benoit


Ancien membre du secrétariat général du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et membre fondateur du mouvement "Sur les traces d’Houphouët-Boigny", Michel Coffi Benoit, dans une interview, pense que le ministre Kobenan  Kouassi Adjoumani, initiateur dudit mouvement a eu le nez creux.

3 juillet 2018- 3 juillet 2019, voilà un an naissait le mouvement « Sur les traces d’Houphouët-Boigny ». Au moment où vous vous apprêtez à célébrer cet anniversaire, quel regard jetez-vous sur le chemin parcouru par votre jeune mouvement ?

C’est un sentiment de fierté, fierté de voir le Rhdp (Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix, ndlr) devenir la première force politique de Côte d’Ivoire. Nombreux, au départ, sont ceux qui ne vendaient pas cher notre peau. Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani a eu le nez creux. Beaucoup voyaient le mouvement « Sur les traces d’Houphouët-Boigny » comme une fleur sans lendemain.  Aujourd’hui, nous sommes fiers d’avoir contribué à la naissance du parti Rhdp qui rassemble sur l’échiquier politique national de plus en plus d’Ivoiriens. L’acte posé par le mouvement a été reconnu et accepté par de nombreux militants du Pdci-Rda. Aujourd’hui, on peut dire que la mission est accomplie, le Rhdp est un parti fort.

Quel sera désormais le positionnement de votre mouvement au sein de ce grand ensemble qu’est le Rhdp ?
Aujourd’hui, c’est beaucoup plus du Rhdp que du mouvement qu’il s’agit. « Sur les traces d’Houphouët-Boigny » a joué un rôle historique qui, je crois, se fond complètement dans le Rhdp. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus le Rhdp qui est en avant. 

Vous avez choisi la commune de Yopougon pour commémorer cet anniversaire. Pourquoi Yopougon et pourquoi avoir choisi un jour ouvrable ? 
Nous avons choisi Yopougon, comme nous aurions pu choisir Treichville, Koumassi… Nous n’avons aucune appréhension quant à la date. Vous verrez. Vaut mieux ne pas vendre la peau du loup avant sa capture. Mais nous sommes certains que les houphouétistes seront très nombreux pour célébrer, non seulement, le premier anniversaire, mais célébrer le président Alassane Ouattara pour la vision qu’il a pour la Côte d’Ivoire. Nous venons célébrer la cohésion sociale, célébrer la Côte d’Ivoire sans exclusion, la Côte d’Ivoire fraternelle, la Côte d’Ivoire, pays de dialogue, la Côte d’Ivoire, pays de l’hospitalité, la Côte d’Ivoire qui ne tourne pas le dos aux autres pays.

Quels seront les temps forts de ce grand rassemblement ? 
C’est à partir de 15 h que nous attendons les personnalités. Nombreux sont les ministres qui sont annoncés, je ne cite aucun nom pour garder la surprise. Nous aurons des interventions : les jeunes, les femmes, la prestation de nombreux artistes. Ce sont des choses qui se font à tous les meetings, mais je vous dirai que le ministre Adjoumani, initiateur de cet événement, aura une adresse, un message à l’endroit de tous les Ivoiriens, un message d’espoir.

 

En lecture en ce moment

Législatives en Afrique du Sud: victoire en vue de l’ANC, mais son déclin se poursuit

Côte d’Ivoire : L’ex-chef d’état major, Touré Sékou nommé ambassadeur au Sénégal