Ephrem Youkpo (Producteur de Chorus) : "La particularité de l'émission, c'est la révélation des meilleurs groupes"





Ephrem Youkpo,Chorus,émission


L'Emission d'orchestre, Chorus, signe son grand retour ces vacances 2019, après plusieurs années d'absence. DAns cet entretien, le concepteur, producteur et animateur de ce grand show télé explique son concept, les innovations et lève un coin de voile sur le mode opératoire pour participer à l'émission.

Quelle définition donnée vous à l’émission télé Chorus de la Rti1 ?
Chorus est un blockbuster, un gros show télé à la dimension de The Voice ou America's got talent etc. La particularité de l'émission, c'est la révélation des meilleurs groupes ou orchestres et la mise en valeur des instrumentistes jusqu'aux voix. L'émission est ouverte à tous aussi bien au débutants qu'aux confirmés, même ceux qui ont déjà un album sur le marché.
 
Qu’est ce qui a concrètement motivé votre décision de venir animer l’émission Chorus en Côte d’Ivoire ?
Vous avez raison, j'aurais aussi pu produire l'émission dans un autre pays en Afrique par sa dimension panafricaine mais la Cote d'Ivoire est mon pays et j'ai ma place ici. Si l'émission peut contribuer à porter les couleurs de mon pays j'en serai honoré

Cette émission ressemble à Podium, une émission de la Rti des années 80-çà, on peut penser à un copier-coller. Qu’est-ce qui va exactement changer dans cette émission ?
Poduim, créé par Ful, ressemblait aussi forcément à une émission dans le monde. En télé comme partout, rien ne se crée tout se transforme. Sacré sacre de Jean Pierre Foucault ressemblait à Champs Elysée de Michel Drucker et il n'y a pas eu de guerre. J'ai refusé de présenter Podium lorsque Georges Aboké me l'a proposé parce que cette émission souffre de l'empreinte de Fulgence Kassy, son initiateur, et je ne me sentais pas apte à etre comparé à mon idole. Il a donc accepté que je fasse Chorus dans la trame de Poduim en lui apportant ma touche, cest ce que j'ai fait. Nous avions un titre imposé et un titre à adapter par les groupes avec la présence d'un humoriste, Chuken Pat, dans un décor simple, minimaliste, efficace et Dieu merci ce fut un succes. Cette année s'il plaît à Dieu, le public et les partenaires seront servis. Un décor signé du nom et des belles initiatives tels que le Prix Manu Dibango au vainqueur, le prix Bailly Spinto de la plus belle voix et le prix spécial du meilleur instrumentiste. Il y aura des coaches pour les groupes, des membres de jury super top et des stars invitées en live. Donc rassurez-vous, Chorus est certes un concours d'orchestres mais riche de ses particularités.

Dans la pratique comment se déroule l’émission Chorus ?
Dans la pratique, il y aura un appel à candidature sur www.sud1ere.com début août. Le grand casting en août pour 16 groupes accompagnés par des coaches qui seront encadrés par Waiper Saberty le boss de la musique ivoirienne et 15 primes pour un vainqueur.

Comment expliquez-vous le prix Manu Dibango imprimé à cette édition 2019 ?
Je pars du principe qu'il est de notre devoir d'honorer de leur vivant les grands que compte notre continent. Manu Dibango est incontestablement l'artiste qui symbolise et représente à lui seul toutes les musiques contemporaines de l'Afrique dans toutes leurs diversités. Il est celui qui a emmené l'orchestre de la RTI à l'Olympia, la musique salle spectacle de Paris en tant que chef d'orchestre. Il y a aussi le prix Bailly Spinto de la plus belle voix, parce que Bailly Spinto mérite un tel honneur tant il est la plus belle voix masculine de notre pays et par ricochet de l'Afrique. Ainsi, je fais ma part. Comme je l'ai fait pour Bernard Dadié en créant le prix international Bernard Dadié de la première plume. Ensemble construisons notre légende.

LG Infos

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Ligue1 : Le Sol Fc d'Abobo réussit son entrée devant Bouaké Fc

Musique/Coup dur pour Koffi Olomidé : 8 clips vidéos interdits de diffusion