Conseil des collectivités territoriales de l’UEMOA: Voici la déclaration d’Abidjan





UEMOA, collectivités territoriales,



Nous, Membres du Conseil des Collectivités Territoriale (CCT) de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA), réunis en Assemblée Générale Ordinaire en marge de la Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernements de l’UEMOA, du 10 au 12 Juillet 2019 à l’Hôtel PALM CLUB à Abidjan, Côte d’Ivoire ;
• Tenant compte que le CCT est un organe de l’UEMOA voulu et créé le 30 Mai 2011 par la Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernements de l’UEMOA ;

• Conscients qu’à travers cet acte, l’Union donne un signal politique clair pour une meilleure implication des collectivités territoriales dans le processus d’intégration afin de passer de l’Intégration des Etats, à celui des peuples ; 

• Convaincus de ce que l’intégration des peuples permet de relever les défis majeurs du développement durable régional, en faisant des frontières, des points de suture, de convergence, de mutualisation et de protection mutuelle ;

• Appréciant les multiples acquis et la contribution du CCT-UEMOA, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de ses programmes intégrateurs, renforçant son positionnement dans la promotion du développement local durable et de la cohésion sociale en Afrique de l’Ouest ; 

Nous engageons à : 

A soutenir les programmes et projets de développement de l’UEMOA, pour une meilleure prise en compte des territoires, notamment dans les options économiques et d’aménagement de l’Union. 

Nous Sollicitons : 
1. Le soutien politique de la Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernements pour la consolidation des acquis du CCT-UEMOA, en vue de l’ascension tangible de la faîtière régionale des collectivités ;

2. L’inscription des chantiers majeurs du CCT-UEMOA au cœur des priorités de l’Union, notamment : le Programme Régional d’Appui à la Décentralisation Financière (PRADEF) et le Programme de coopération transfrontalière locale ;

3. L’installation du siège du CCT-UEMOA et le recrutement du secrétaire permanent. ;

4. Le maintien à 0.80 du taux de Prélèvement Communautaire de Solidarité afin de soutenir la dynamique des partenaires techniques et financiers qui se sont engagés auprès de la Commission de l’UEMOA et du Conseil des Collectivités Territoriales pour financer des projets intégrateurs dans les zones frontières contribuant fortement au renforcement de la paix et de la sécurité.

Nous Adressons :
Nos vifs compliments à Monsieur Abdallah BOUREIMA pour son leadership éclairé et son engagement pour la consolidation du socle de l’Union à travers la mise en œuvre de politiques et programmes communautaires porteurs d’espoir et de bien être pour les populations.
Nos sincères remerciements et nos vives félicitations à Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA et à ses Pairs pour leur appui permanent à l’endroit de l’UEMOA et du CCT.

 


Fait à Abidjan, le 12 Juillet 2019

L’Assemblée Générale du CCT-UEMOA


MOTION SPECIALE A L’ENDROIT DU
PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L’UEMOA

Les Membres du Conseil des Collectivités Territoriale (CCT) de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA), réunis en Assemblée Générale Ordinaire en marge de la Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernements de l’UEMOA, du 10 au 12 Juillet 2019 à l’Hôtel PALM CLUB à Abidjan, Côte d’Ivoire ;
1. Félicitent le Président de la Commission de l’UEMOA, Son Excellence Abdallah BOUREIMA, pour son implication personnelle et son inextinguible sollicitude à l’endroit de la faîtière régionale des collectivités territoriales ;

2. Remercie la Commission de l’UEMOA, pour les différents accompagnements et l’engagement en faveur de l’affirmation et le rayonnement de la faîtière des collectivités territoriales ouest africain. 

Fait à Abidjan, le 12 Juillet 2019

L’Assemblée Générale du CCT-UEMOA

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le Vice-président inaugure samedi un axe routier à Bongouanou

Sanou Cissé (patron de presse Guinéen) aux journalistes ivoiriens : " Unis, aucun pouvoir public ne peut nous anéantir"