Crise à l’Ens: La sortie des 2 811 élèves fonctionnaires bloquée





Crise à l'ENS


L’Ecole normale supérieure (Ens) est secouée par une crise. La sortie des 2 811 étudiants est hypothéquée du fait d’un bras de fer opposant les enseignants-chercheurs au Comité de direction. Dans un communiqué dont nous avons eu copie, hier, les enseignants-chercheurs ont exposé les faits. Selon l’Intersyndicale composée de la Cnec et du Synares, « le Comité de direction et le Comité de trésorerie de l’Ens sont incapables de procéder au remboursement des frais de mission d’encadrement financés par les enseignants-chercheurs eux-mêmes, sur fonds propres pour sauver le calendrier de l’année académique 2018-2019 qui vient de s’achever ».

A cela s’ajoutent, indique le communiqué, « le reliquat de 34% des heures complémentaires (Hec) et des indemnités du micro-enseignement de l’année académique 2017-2018 » ; le non-paiement des indemnités de correction des examens semestriels de 2018 et 2019 et des concours directs 2019. Aussi, les enseignants-chercheurs dénoncent-ils l’absence de dialogue avec le Comité de direction pour savoir « les raisons des impayés ». La conséquence logique de cette situation est que l’Assemblée générale extraordinaire du mardi 02 juillet 2019 a « décidé de la rétention de toutes les notes d’évaluation des étudiants de la 1ère et de la 2ème année ».

Le Nouveau Réveil 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Dossier - Produits pour grossir les fesses et les seins : Voici les dangers qui guettent les utilisatrices

Un délestage de 72 heures constaté dans le Moronou