Le premier ministre inaugure vendredi un château d’eau à Tafiré (Maire)





Château d'eau,Tafiré,Premier ministre


Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est attendu, ce vendredi, à Tafiré, dans la région du Hambol, où il procédera à l’inauguration du château d’eau, a appris l’AIP auprès du maire.

Cette visite est un pan du gigantesque projet en faveur des populations locales, lancé  le 18 juillet 2016 par l’actuel Vice-président Ivoirien, Daniel Kablan Duncan, alors Premier ministre. Le projet est axé sur le renforcement du système d’alimentation en eau potable de ladite commune et des localités environnantes.

Les travaux du vaste chantier dénommé “Projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de Tafiré et des localités environnantes à partir du fleuve Bandama” ont effectivement démarré le 20 juillet 2016 pour une durée de huit mois.

C’était lors d’une cérémonie officielle en présence de l’actuel Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, alors Ministre d’État, du Ministre Patrick Achi, en charge à cette époque des Infrastructures économiques et du Ministre Jean-Louis Billon alors responsable du Commerce, par ailleurs président du conseil régional du Hambol (Katiola).

D’un coût global de 8 532 401 000 francs CFA TTC, ce projet a été financé par la BIDC (41,5%), la BOAD (32,4 %) et par le Gouvernement ivoirien à hauteur de 26,1%. “C’est un projet social et hautement humanitaire qui permettra aux populations de Tafiré de bénéficier de l’eau potable”, a soutenu  le maire de la ville, Coulibaly Sounkalo dit Charles Sanga.

Outre la construction du château d’eau de 500 mètres cubes visible sur l’axe routier Tafiré-Badikaha, l’entreprise FRANZETTI, en charge des travaux, a réalisé plusieurs ouvrages hydrauliques d’envergure connexes à ce gigantesque projet aujourd’hui achevé, en faveur du bien-être et l’amélioration des conditions de vie des populations locales.

(AIP)

jbm /fmo

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Filière anacarde : Voici le prix réel d’achat aux producteurs

Adjoumani Kobénan réagit aux propos de Simone Gbagbo: « Comment, ose-t-elle réclamer et exiger la libération de tous les militaires ?»