Bédié ouvre une nouvelle page politique !







S’il y a un fait qui marquera cette semaine la vie politique ivoirienne et augure des lendemains prometteurs, pour la Côte d’Ivoire, c’est à n’en point douter l’interview du président Henri Konan Bédié accordée, ce lundi 26 novembre 2018, au journal Le Nouveau Réveil. Le premier point qui illustre bien les changements notables à venir, c’est cette réponse donnée par le président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) sur ses rapports avec l’actuel tenant du palais présidentiel d’Abidjan, Alassane Ouattara. « Il n’y a pas de rupture, puisque tous les deux, nous avons toujours des mandats pour nous parler quand l’occasion se présente et quand l’intérêt du moment le commande également », dixit HKB. Là où d’aucuns attendaient, diatribes et toutes sortes de récriminations contre Ouattara, Bédié joue l’abaissement total. Coupant ainsi l’herbe sous les pieds des va-t’en guerre du pouvoir, qui depuis un moment font leurs choux gras des attaques en règle contre Bédié et tous ceux qui lui sont fidèles, notamment son secrétaire exécutif en chef, Maurice Guikahué et son Secrétaire exécutif chargé de la communication Jean Louis Billon. Tous trois font l’objet d’invectives diligentées par les ponts du pouvoir, dans leurs différents organes de presse. L’attitude du président Bédié donne le ton d’un nouvel élan de la politique ivoirienne, qui quitte la voie des offenses entre leaders pour aborder le chemin, des idées, des propositions pour gouverner la Côte d’Ivoire. D’où tout le sens de la plateforme qui verra bientôt le jour. Celle des partis politiques qui partagent la même vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée. Bédié l’a annoncé dans ce même entretien : « Les négociations se poursuivent et avancent normalement. Nous avons été retardés par les décès successifs que nous avons eus dans les différentes branches de nos futurs alliés. Bientôt, verra le jour la plateforme des partis politiques qui partagent la même vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée, une Côte d’Ivoire [en un] État de droit et de paix. Ce sera une plateforme des plus élargies », a-t-il promis. Comme on peut le voir cette interview annonce un sang nouveau dans le marigot politique ivoirien. Et celui qui en donne les contours n’est autre que le président Henri Konan Bédié. La sortie du sphinx de Daoukro intervient au moment où son parti lance une grande campagne d’adhésion de ses militants. C’est une première en Côte d’Ivoire et bien de démocratie en Afrique. A deux ans des élections présidentielles de 2020, le Pdci-Rda, en faisant ses décomptes, veut avoir une idée bien nette de sa force sur le terrain et anticiper sur la maitrise du fichier électoral en vue de contrer toute velléité de fraude. On peut le dire sans risque de se voir contredire l’interview vérité du président Bédié est pour tout observateur averti de la scène politique ivoirienne, l’annonce d’une nouvelle ère politique pour ce pays. Pouvant se résumer ainsi : finis les offenses ouvertes entre leaders, engagement pour la réconciliation vraie et pourquoi pas maitrise de son électorat en vue des jouxtes électorales futures, notamment la présidentielle.

En lecture en ce moment

BasketBall - FIBA Le monde du sport rend hommage à Patrick Baumann

Un déficit de 136 enseignants dans le secondaire dans la région du Kabadougou