Passation de charges à la Mutuelle de l’Éducation nationale : Le camp Cissé bloque tout





MUPEMENET,Passation de charges,Zadi Gnagna,Boko Michaël


La passation des charges à la Mutuelle des personnels du ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement technique (MUPEMENET), entre Cissé Vacaba et Boko Michaël, tous deux se réclamant président du Conseil d’administration de la MUPEMENET, n’a pu avoir lieu, ce vendredi. Le camp Cissé Vacaba, aidé de Zadi Gnagna, président de la Plateforme nationale des organisations professionnelles du secteur public (PFN), et ses hommes, ont décidé de bloquer l’accès à l’immeuble Le Mali, où se trouve le siège de la Mutuelle. En grand nombre, ils étaient décidés à empêcher vaille que vaille cette passation de charges à laquelle, selon des indiscrétions, la ministre elle-même devait être présente. 

Hors de l’immeuble, les forces de l’ordre, également en grand nombre, ont déployé un dispositif impressionnant. Plusieurs véhicules de police sont garés pour décourager tout débordement. 
Vers 11 h, des éléments de la police nationale pénètrent dans le bâtiment. On s’attend à un affrontement entre manifestants et forces de l’ordre. Surtout que, du côté des hommes de Cissé Vacaba, les esprits s’échauffent et les voix s’élèvent. Tout le monde retient son souffle. Quand, finalement, la police se retire. Aucune explication ne sera donnée pour justifier ce retrait. Toujours est-il que le calme revient. 
À moins de 50 mètres de là, Boko Michaël, accompagné de ses partisans, attend au bas d’un immeuble. "Nous sommes là, nous attendons que tout rentre dans l’ordre pour faire la passation", a-t-il fait savoir.
Au moment où nous publions cet article, la passation de charges n’avait toujours pas eu lieu et les partisans de Cissé Vacaba bloquaient toujours l’accès à l’immeuble Le Mali sous l’œil vigilant de la police.

Modeste KONÉ 

En lecture en ce moment

Candidature de Didier Drogba à la présidence de la Fif, la réaction de Didier Otokoré

Ouattara de plus en plus esseulé