Alassane Ouattara, le plus grand bâtisseur après Houphouët-Boigny, selon Mamadou Touré





10 ans l'Expression,Mamadou Touré,Sangaré Seydou


Le ministre ivoirien de la Promotion de la jeunesse et de l’Emploi jeune, Mamadou Touré, a estimé qu’après le président Félix Houphouët-Boigny, père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, c’est l’actuel président Alassane Ouattara qui a le plus apporté au pays.

" On peut sans triomphalisme dire qu’après Houphouët-Boigny, le président Alassane Ouattara et son gouvernement auront été ceux qui auront le plus apporté à la Côte d’Ivoire dans tous les domaines", a déclaré, samedi, le porte-parole adjoint du gouvernement, Mamadou Touré, au lancement de la célébration des festivités des 10 ans du quotidien l’Expression.

Mamadou Touré a fait cette déclaration "au regard de l’important bilan" qu’Alassane Ouattara a réalisé depuis qu’il est au pouvoir même si certains opposants nient souvent l’évidence.

A cet effet, il a demandé à l’Expression, "journal citoyen qui défend les causes républicaines" de donner non seulement l’information mais aussi et surtout de vulgariser les actions importantes menées par le gouvernement en faveur des populations.

"Je me réjouis que vous ayez choisi notre camp, ce camp de tous ceux qui ont une certaine vision de la Côte d’Ivoire. Une Côte d'Ivoire de progrès, de liberté, de développement et ces valeurs sont incarnées aujourd’hui par le président Alassane Ouattara, à la tête du RHDP et qui essaie tous les jours de faire avancer les choses", a dit le ministre qui salue le fait que le journal ait gardé son indépendance d’analyse et de critique.

"Nous avons bien compris que ces critiques visaient à améliorer les différentes actions que nous menions", a-t-il conclu.

Le directeur général des Editions Yassine, éditrice du journal l’Expression, Sangaré Seydou, a rendu hommage au directeur général de la RTI, initiateur du projet de création du journal ainsi aux pionniers. Tout en saluant le courage de ceux qui ont écrit page par page ce journal, M. Sangaré a rappelé aux sceptiques d’hier qu’ils ont eu tord de ne pas croire au projet.

S’agissant des festivités, il a soutenu qu’elles visent à faire le bilan du contenu éditorial.
Il a jugé le bilan positif parce que "10 ans dans la vie d’une entreprise de presse aujourd’hui, je pense que ce n’est pas aussi aisé avec l’application de la convention collective, la tenu des charges d’impression, le tout pendant 10 ans, je pense que c’est un chemin parcouru".

Pour ce qui est des défis, c’est de s’adapter aux nouveaux médias à savoir la digitalisation et le numérique. " Nous nous préparons à migrer vers les nouveaux médias et le digital", a-t-il dit, précisant que le site de l’Expression existe depuis 2 ans et qu’il est animé par une équipe rédactionnelle, différente de celle du journal papier. 

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

CPI: Reprise du procès de Gbagbo et Blé Goudé ce lundi

Marc Vincent succède au Dr. Aboubacar Kampo à la tête UNICEF Côte d’Ivoire