Championnat d’Afrique de Cecifoot, l’organisation retirée à la Côte d’Ivoire pour le Nigéria





Football,Cecifoot,Football aveugles


Leurs voix semblent ne jamais porter. Les aveugles et malvoyants sont quasiment à bout de souffle. Dans leur état de handicap visuel, ces personnes d’une autre frange de population très défavorisée se voient de plus en plus isolés. En effet, l’organisation du championnat d’Afrique de Cecifoot (Football pour aveugle) attribuée à la Fédération ivoirienne de sports malvoyants et aveugles en Côte d’Ivoire est à deux doigts d’être retirée par l’instance internationale. Cette compétition continentale des aveugles et malvoyants  prévue se tenir dans le mois de novembre en Côte d’Ivoire, vient d’être attribuée au Nigéria.

Depuis plusieurs mois, le ministre des sports, Paulin Danho avait donné son accord à la Fédération ivoirienne de sports malvoyants et aveugles pour la tenue de cette compétition à Abidjan. A la suite de cette belle démarche,  Kra Fernand, président de ladite Fédération et ses collaborateurs ont mené des démarches auprès de leur ministre de tutelle, Paulin Danho, la première Dame Dominique Ouattara et plusieurs autres autorités du pays afin de trouver un financement de cette belle opportunité qui leur ait offerte. Celle d’organiser le championnat d’Afrique de Cécifoot en Côte d’Ivoire. 

Pour le président Kra Fernand, sa Fédération ne bénéficie pas jusqu’à ce jour de la parafiscalité. Même si tous les dossiers afférents et la période d’ancienneté sont respectés. « Nous fonctionnons sur fond propre. Nous n’avons aucune source de revenu. Jusqu’à ce jour nous n’avons pas de subvention. Nous devons organiser le championnat d’Afrique dans le mois d’Août. En manque de moyens, nous avons demandé l’aide à notre ministre des sports. Ainsi que la première Dame. Nous avons tapé à toutes les portes possibles. Mais rien. Nous avons l’impression que les aveugles et malvoyants sont abandonnés. »,a-t-il déploré. 
Il continue pour dire « Aujourd’hui, l’instance internationale  nous a arraché l’organisation. »

Joint au téléphone le chargé de communication nous fait savoir que pour finir, la Fisma est contrainte de céder l’organisation au Nigéria. ”Au regard de cette pression, nous avons décidé de protester dans les locaux du ministère des Sports  pour  tenter de sauver l’organisation de cette CAN. Suite à notre action, nous avons été reçus par le ministre Danho Paulin qui a avoué que l’État de Côte d’Ivoire ne pouvait pas prendre l’engagement de nous accompagner à deux mois de cette CAN en terre ivoirienne surtout que le budget sollicité s’élève à 150 millions. Il nous a conseillé de céder l’organisation au Nigéria tout en rassurant que les moyens seront mis à notre disposition pour accompagner l’équipe ivoirienne au Nigéria”, nous indiquent les responsables de la Fisma. Les aveugles et malvoyants se disent ainsi ‘’trahi’’ et abandonnés.
Cette CAN qui était prévue se tenir en novembre 2019 à Abidjan, au stade Champroux, devait rassembler la Côte d’Ivoire, le Mali, le Sénégal, le Ghana, la Lybie, le Cameroun, le Nigeria, le Zimbabwe, l’Égypte, le Maroc et le Niger. Le vainqueur de cette CAN qui se tiendra désormais au Nigeria sera qualifié pour les jeux olympiques Tokyo 2020.

GZ avec sercom

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Démolition du Texas Grillz/ Le gouvernement se prononce : un opérateur économique offre un terrain pour sa reconstruction

L’espoir ‘‘brisé’’ du PDCI-RDA