Centres de loisirs d’Etat : 600 petits colons en vacances studieuses, récréatives et touristiques





Centres de loisirs,touristiques


Ouverts  le 29 juillet, pour l’édition estivale 2019, à Abobo, Adjamé, Cocody et Yopougon, les espaces d’évasion et de socialisation du ministère du Tourisme et des Loisirs accueillent 150 vacanciers par commune.

C’est par une visite de terrain, respectivement, à l’Ecole primaire Municipalité de Cocody Val Doyen 2, et sur le site de SOS Village d’enfants d’Abobo, que le Directeur des Loisirs est allé s’enquérir de l‘effectivité de l’édition 2019 des colonies de vacances à temps partiel organisé par le Ministère du Tourisme et des Loisirs, ce jeudi 1er août.

Il s’est agi pour Dr Emmanuel Gala Bi, au nom du ministre Siandou Fofana, de démontrer qu’avec des activités de loisirs encadrées et aux contenus didactiques et ludiques efficients, pendant les grandes vacances, les enfants peuvent développer des facultés cognitives et s’approprier des valeurs civiques et morales.

A juste titre, d’un centre de loisirs d’Etat à l’autre, y compris à Yopougon et Adjamé, à raison de 150 enfants de 5 à 13 ans, ce sont au total 600 bambins qui fraternisent et se cultivent, tout en s’amusant, autour du thème de cette année, "Les centres de vacances pour une culture de paix et de cohésion sociale".

Au menu de ces activités,  des sketches, des créations picturales et plastiques, des initiations à l’écologie, en passant par l’apprentissage de normes éthiques et autres disciplines sportives.

Les enfants et leurs encadreurs donnent ainsi de l’eau au moulin du ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, qui veut en faire un levier de l’essor de la destination ivoirienne dans sa stratégie de développement touristique, " Sublime Côte d’Ivoire", dont ce secteur spécifique est la seconde mamelle.

Bien plus, la culture étant l’Adn du tourisme et des loisirs, et dans le but de permettre aux enfants d’être à l’écoute du terroir, les encadreurs développent avec eux des connaissances des us et coutumes, de connaissances géographiques et culturelles des régions du pays, de quoi susciter en eux, des vocations touristiques, artistiques et culturelles. Voire professionnelles avec, entre autres, la découvertes des trésors culinaires du pays.

Selon le Directeur des Loisirs, utiliser les activités ludiques pour développer les habilités et susciter l’esprit critique, ainsi que permettre à l’enfant de découvrir ses potentialités par la pratique physique, sportive et culturelle sont le bien-fondé de ces Centres de loisirs estivaux de l’Etat qui prééminent au retour de véritables colonies de vacances après 2 éditions d’essai, et à l’essaimage du territoire national selon le plan stratégique du ministère du Tourisme et des Loisirs d’ici 2025. Avec, à la clé, la noble ambition de combattre les inégalités sociales et culturelles par l’intermédiaire des modes d’expression et de création.

Solange ARALAMON

 

 

 

 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Mugabé est mort, vive Mugabé !

Arrestation d’Arafat dj : les précisions de la police