Fraude dans le secteur des télécoms: L’ARCEP sanctionne "Niger Télécoms" et ses partenaires





Niger,Télécoms


Selon un extrait de la décision N°14/ARCEP/CNRCEP/19 du 12 JUILLET 2019, et  dans le cadre de l’exercice de son pouvoir de contrôle, l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP) a sanctionné Niger Télécoms ainsi que certains de ses partenaires pour fraude.

En effet, l’ARCEP a entrepris du 18 au 27 Février 2019 un contrôle des sorties internationales des opérateurs fournissant des services internet.

Ce contrôle a été diligenté suite à la découverte par l’ARCEP de la fourniture par une société de droit Béninois dénommé ISOCEL, sans habilitation légale au Niger de capacité de transmission par fibre optique sur le territoire Nigérien.

Cette situation regrettable dans le domaine des télécoms a occasionnée d’énormes pertes à l’Etat Nigérien qui a su prendre des mesures idoines.

Par conséquent, Niger Telecoms doit rompre ses relations commerciales permettant à ISOCEL Benin, ONATEL BF, BHARTI Airtel (SAS) France l’exploitation des portions d’infrastructures en fibre optique sur le territoire Nigérien,  déconnecter les équipements d’ISOCEL logés dans ses centraux de Niamey et servant à connecter les clients d'ISOCEL basé au Niger et respecter les principes de non-discrimination dans ses relations commerciales avec tous les opérateurs.

Solange ARALAMON

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Amical (Cote d’Ivoire-Liberia : 1-0): Kodjia brise la « malédiction » du Felicia

Au Burkina Faso, "les jihadistes attaquent l’armée pour se ravitailler en armes et munitions"