Autonomisation de la femme : Une association voit le jour à Assinie Mafia





Assinie Mafia,Autonomisation de la femme,Prince Ignace Mossou Niamké,femmes battantes


À Assinie Mafia, les femmes ne veulent plus jouer les seconds rôles et vivre au crochet de qui que ce soit. C’est pourquoi, elles ont mis en place une association dénommée Association des femmes battantes d’Assinie Mafia. Cette dernière a été officiellement installée, samedi, par prince Ignace Mossou Niamké, cadre de la localité et parrain de l’association.
Ce dernier, dans son intervention, a d’ailleurs recommandé à ses filleules de refuser "la fatalité des femmes victimes des hommes". Il les a appelées à s’insérer dans tout "ce qui élève et ennoblit". Il leur a réaffirmé son soutien et à être prêt à accompagner les femmes battantes pour qu’elles puissent émerger.
Les femmes battantes, par la voix de leur présidente, Angbolé Assè Chantale, ont expliqué leur volonté de "refuser la vie parasitaire", d’où la création de leur association.
Sakho Salif, conseiller municipal représentant le maire de la commune, a souhaité longue vie à l’association.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

En visite officielle en Côte d’Ivoire : La Première Dame du Rwanda découvre l’Hôpital Mère-Enfant de Bingerville

Côte d’Ivoire / En liberté conditionnelle en Hollande : Blé Goudé reçoit une délégation d’Ivoiriens