Reforme de la Commission électorale indépendante: L'Union africaine désavoue l'opposition





Reforme CEI,Union africaine,Moussa Faki Mahamat


L'Union africaine a apporté son soutien au gouvernement ivoirien sur le projet de loi sur la recomposition de la Commission électorale indépendante  (CEI, organe en charge des élections).

Dans un communiqué rendu public lundi, le président de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki Mahamat "se félicite de ce que l'arrêt rendu par la Cour africaine des droits de l'Homme et des peuples ait été pris en compte tel qu'en atteste le préambule des motifs du projet de loi introduit au Parlement".

L'Union "salue l'ensemble des acteurs politiques en Côte d'Ivoire, y compris les organisations de la société civile, pour leur attachement aux valeurs démocratiques prônées par l'UA et les encourage dans leur volonté à aller à des élections paisibles dans l'intérêt du peuple ivoirien", ajoute le texte. 

Ce communiqué intervient après l'adoption d'un projet de loi sur la recomposition de la CEI par l'Assemblée nationale et le Sénat.

L'opposition de son côté rejette cette loi, estimant qu'elle n'est pas conforme à l'arrêt de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples et demande qu'elle soit retirée.

Le chef de l'État Alassane Ouattara, à la veille de la célébration du 58e anniversaire de l’indépendance a affirmé que cette loi sera promulguée.  

Lambert KOUAME

 

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire: "Ce serait une grave erreur" pour Ouattara de vouloir faire un 3e mandat, selon Brahima Soro

Le boulevard Nangui Abrogoua d’Adjamé va suivre la dynamique nationale, promet la ministre Ouloto