Depuis Séguéla, Simone Gbagbo : " Le temps des rancœurs est passé, il est temps de se pardonner"





Simone Gbagbo,Tournée à Séguéla,FPI


En tournée dans la région du Woroba (Séguéla), depuis le dimanche, l’ex Première dame Simone était lundi à Dosso, dans la sous-préfecture de Sifié où elle a encouragé les populations au pardon et à la réconciliation. 

L'ex-Première dame par ailleurs 2e vice-président de l’autre frange du Front populaire ivoirien est dans cette localité pour accompagner Fofana Yssouf, secrétaire national du Fpi qui est de retour auprès des siens après huit ans d'exil au Ghana.

" Nous sommes venus vous rendre visite pour deux raisons: la première raison, je l'ai dit donc je vais vite passer là dessus. C'est que quand la crise est venue, certains ont fuit pour sauver leur vie. Maintenant que tout va bien, nous sommes venus vous remettre votre fils Issouf Fofana. Accueillez-le bien pour que son âme, qui avait, fuit, revienne. C'est la première raison de notre visite", a-t-elle planté le décor.

La seconde raison, c’est le pardon et la réconciliation. " Je suis venue vous dire, chers parents, qu'il est temps de faire la paix. Le temps des rancœurs est passé. Il est temps de se pardonner", a imploré Simone Gbagbo qui prenant l’exemple sur elle-même a dit qu’il n’est pas bon qu’elle ait des rancœurs malgré les sept années passées en prison.

Tout en demandant que chacun fasse des prières pour que Laurent Gbagbo et les autres exilés reviennent, car "c'est là que la paix va revenir", Simone Gbagbo demande au Seigneur de donner la sagesse de dépasser la rancœur. 
"Ensemble, on va trouver des solutions. Parce que ces solutions existent vraiment", a-t-elle terminé.

Lambert KOUAME avec Comseg

Partarger cet article

En lecture en ce moment

CEI Wouya-Wouya donne des élections wouya-wouya

Can 2019 : Ambiance timide après la victoire des Eléphants