Profanation de la tombe de DJ Arafat : Voici ce qu’en pensent des artistes ivoiriens





Arafat DJ


Plusieurs artistes ont dénoncé les actes de vandalisme qui ont suivi l’inhumation de DJ Arafat le samedi 31 Aout dernier.

Pour Antoinette Konan  qui s’est exprimée dans le quotidien "L’Intelligent d’Abidjan", la profanation de la tombe de DJ Arafat, comme toute profanation est révoltante.

"C’est écoeurant. Il n’est pas normal qu’un enfant qui s’est battu toute sa vie subisse cela. Depuis son décès. Nous avons subi choc sur choc".

Comme elle, toujours dans le même canard, le chanteur Noël Dourey, par ailleurs président du conseil de gestion du Palais de la Culture de Treichville s’est élevé contre cette profanation. "Je comprends ces jeunes mais je ne justifie pas leurs actes. Arafat DJ faisait corps avec ses admirateurs comme les Beatles dans les années 80. Les chinois ne pouvaient pas se résoudre à la mort de leur idole. Mais cela ne justifie pas leurs actes".

Une autre voix, nom moins crédible du milieu artistique ivoirien, Aimons Williams, a condamné ce geste qui n’honore pas le pays.

" Nous condamnons la profanation de la tombe de DJ Arafat. Ces jeunes n’ont pas été encadrés", a-t-il déclaré.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Festival des arts et de la culture de l'Agnéby-Tiassa / La mairie de Tiassalé et le conseil régional approuvent l'événement

Le parti de Charles Blé Goudé annonce un congrès en août