Procès du putsch manqué au Burkina : 20 de prison pour Diendéré et 10 ans pour Bassolé





Burkina Faso,Putsch manqué,Gilbert Diendéré,Diendéré,Bassolé,Djibril Bassolé,verdict


Le tribunal militaire de Ouagadougou vient de rendre son verdict dans le procès du putsch manqué de 2015. Les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé écopent respectivement de 20 ans et 10 ans de prison.
Les peines sont tout aussi lourdes pour les militaires membres du commando qui avait mis aux arrêts les membres du gouvernement de transition pendant la tentative de coup d’Etat. L’adjudant-chef Éloi Badiel en a pris pour 19 ans, 17 ans pour l’adjudant-chef Nébie, le Lieutenant-colonel Mamadou Bamba, 10 ans dont 5 ans avec sursis. Les autres membres du commando écopent de 15 ans.
Gilbert Diendéré a été reconnu coupable d’"attentat à la sûreté de l’Etat" et de "meurtre". Quant à Djibril Bassolé, il a été condamné pour "trahison".

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Plus d’un mois d’enquêtes sur des flagrants délits

Michel Coffi Benoît, membre fondateur du mouvement « Sur les traces d’Houphouët » : "Adjoumani a eu le nez creux"