4e congrès de l’organisation des journalistes professionnels de Côte d’Ivoire ( OJPCI) : Olivier Yro réélu pour 3 ans





OJPCI,Olivier Yro


Olivier Yro, président sortant de l’Organisation des Journalistes professionnels de Côte d’Ivoire(OJPCI) a été réélu à la tête de ladite organisation pour un nouveau mandat de trois (3) ans. C’était au cours du quatrième congrès ordinaire de cette structure, vendredi 14 aout dernier à la Bibliothèque Nationale d’Abidjan Plateau en présence de MM. Koné Seydou inspecteur Technique au ministère de la communication et des medias, représentant le ministre Sidi Tiémoko Touré, Pr Hauhout Asseypo président de l’Ascad, Dr Aboua Gustave, DG de l’Environnement et du Développement Durable et Mama Fofana, Secrétaire Permanent de la Commission d’Attribution de la Carte d’identité de Journaliste professionnel (CACIJP).

Candidat unique à sa propre succession, le président sortant rempile avec le plébiscite des membres présents. Avant l’élection du président de l’Ojpci, les congressistes sous la supervision du président du Congrès, Jean-Claude Bayala, ont mis à jour les textes organiques qui régissent l’organisation. Outre la réélection d’Olivier Yro, la liste "Souleymane T. Senn" a été reconduite à la tête du Comité de Contrôle, quand le commissariat aux comptes est revenu à la liste "Christian Kocani et Hélène Aka".

Notons que la réélection du président sortant a été obtenue non sans difficultés. Et même si le bureau sortant a obtenu le quitus du congrès, la gestion financière a suscité des débats suivis de recommandations. Après l’intervention du commissariat aux comptes qui a déclaré ne disposer d’aucun moyen pour douter de la crédibilité du bilan présenté, le président du Congrès, a dit prendre acte de la réélection du président Olivier Yro.

Il a invité le nouveau président de l’Ojpci à rencontrer l’autorité et a souhaité que tout soit mis en œuvre afin que la paix revienne au sein de cette organisation.

Olivier Yro s’est dit heureux de bénéficier une nouvelle fois de la confiance des membres et a promis tendre la main à tous ceux qui s’estiment blessés, " pour un avenir certainement radieux de l’Ojpci". Notons pour finir que le congrès s’est déroulé sous la supervision de Me Té Biegnan Huissier de justice assermenté afin de consigner sa légitimité et sa validité juridique.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

L’ouverture de l’embouchure va permettre d'évacuer les eaux et les apports du fleuve Comoé vers la mer lors des crues (Duncan)

Contentieux électoral : Affi dédie sa victoire aux défunts du FPI Abouo, Sangaré et Gossio