Après la décision de faire appel de la procureure, l'avocat de Gbagbo réagit : "nous nous y attendions"





CPI,Laurent Gbagbo


Le Conseil de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo n'a pas attendu longtemps pour réagir face à la décision de la procureure Fatou Bensouda d'interjeter appel à l'acquittement prononcé le 15 janvier de Laurent Gbagbo et de son ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé.

Me Emmanuel Altit, pour qui la procureure a suivi une voie procédurale a indiqué qu'il s'attendait à cette éventualité.
"C'était une éventualité que nous avons bien préparé et bien sûr, nous sommes prêts", a-t-il réagi sur TV5 monde.

Dans l'après midi de ce lundi, Fatou Bensouda dont la décision était attendue, a fait appel de l'acquittement prononcé par la Chambre de première instance de la CPI, rappelle-t-on. 

Pour elle, la chambre aurait dû prononcer un non-lieu et non un acquittement qui innocente les accusés. Elle devra déposer dans un mois, la substance de cet appel qui indiquera sa position.

Il appartiendra aux avocats de la defense de répondre dès que la procureure aura déposé son mémoire et les juges d'appel se prononceront.

Sur l'état d'esprit de Laurent Gbagbo après cet appel, Me Altit dit qu'il est "serein et confiant". Son désir,  poursuit-il, "c'est que justice soit rendue et que la vérité soit reconnue".

Lambert KOUAME 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Après le "succès éclatant" de ses journées politiques, le PDCI demande à ses militants de rester à l’écoute des mots d’ordre

International Inner Wheel, district 909 : ouverture officielle de la 17e assemblée générale annuelle en son et en fanfare