Les libraires de Dabou s’insurgent contre la vente des livres et fascicules dans les écoles





Dabou,librairie


Le délégué départemental de Grand Lahou de l’association des libraires et détaillants de livres de Côte d’Ivoire (ALDLCI), Bamba Laciné a marqué son indignation face au phénomène de la vente des livres et autres documents (fascicules, photocopies) dans les écoles de Côte d’Ivoire.

Ce phénomène, selon lui, se généralise et a des conséquences dommageables sur le secteur de la librairie et des détaillants de livres notamment, la fermeture des libraires et le chômage des acteurs qui pourtant payent les impôts et taxes.

Face à cette situation, a-t-il fait savoir, les libraires et détaillants de livres ont plaidé et obtenus du chef de l’État, la prise d’un décret qui réglemente l’activité du livre et qui stipule que “seul le libraire agréé et le détaillant agréé ont le droit de vendre le livre en côte d’Ivoire”.

Face à la communauté éducative et aux autorités, le porte-parole des libraires et détaillants de livres a dit compter sur la bonne collaboration de tous pour faire respecter la chaîne du livre qui part de l’éditeur au distributeur en passant par le libraire et le détaillant.

Toutefois, le délégué départemental des libraires a révélé que des actions judiciaires sont en cours à l’encontre de certains éditeurs qui ont enfreint la loi sur le livre.

Bamba Laciné s’exprimait, jeudi, à la réunion de rentrée de la direction régionale de l’éducation nationale de l’enseignement technique et de la formation professionnelle des Grands ponts tenue au foyer des cours secondaires méthodistes de Dabou.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

CPI : voici ce qui va se passer à l’audience de Gbagbo et Blé Goudé le 6 février

Tourisme et hôtellerie : Le Ministre Siandou Fofana se réjouit du repositionnement de la Côte d’Ivoire.