Dimbokro : la renaissance !







Visite inoubliable, historique du 25 au 28 septembre 2019 dans la région du N’Zi. Oui, les lampions se sont éteints sur ce retour sur sa terre natale de l’enfant prodige. Dimbokro et ses départements  que sont Bocanda et Kouassi-Kouassikro attendaient avec joie et allégresse, la venue du ‘’messie’’, du sauveur, le bâtisseur infatigable, le président Alassane Ouattara. Comme il l’a promis, il est revenu sur la terre qui l’a vu naître le 1er Janvier 1942. Que de souvenirs pendant ce voyage qui a pris quatre jours au premier citoyen ivoirien pour constater de visu les vestiges du passé, les ruines de l’ancienne ‘’boucle du cacao’’ ? Une région délaissée, abandonnée par les différents régimes qui se sont succédé à la tête de ce pays, à commencer par le ‘’sphinx’’ de Daoukro, qui a fait toutes ses classes à Bocanda, mais qui a tourné depuis belle lurette dos à une cité qui lui a hier tout donné. Ouattara a eu très mal au cœur en voyant sa terre natale à l’abandon. Quel mal a fait Dimbokro à tous ces grands serviteurs de l’Etat qui ont présidé hier aux destinées de ce pays ? Et ‘’Ouattara pleura’’ ! Mais il n’était pas venu se morfondre sur le triste sort de cette ville sinistrée où tout manque. Il est venu hisser Dimbokro et ses départements au nombre des villes modernes et développées en Côte d’Ivoire. Le train du développement s’était arrêté depuis des temps immémoriaux à la gare de Dimbokro. C’est une vérité de lapalisse. Quand Ouattara met les pieds dans une région de son pays, le développement suit automatiquement à un rythme accéléré. Il est venu, il a vu le cynisme, la dureté de cœur de tous ses prédécesseurs qui ont relégué cette zone dans le sous-sol du sous-développement depuis la dernière visite d’état du président Félix Houphouët-Boigny dans ce carré ivoirien, à l’occasion des fêtes tournantes de l’indépendance. Quelle méchanceté sans nom ? Dans les ‘’bagages’’ du président Alassane Ouattara, il y avait un nouveau train, celui de l’émergence à l’horizon 2020. Il l’a mis en marche devant tous les ‘’Dimbokrofouès’’. ‘’La cité du bonheur partagé’’ revient de très loin. Depuis donc le 25 septembre 2019, c’est une totale renaissance et restauration. Grâce à ‘’la magie’’ Ouattara. Ahougnanssou est passé des ténèbres à la lumière, connecté au réseau électrique national par ce digne fils qui est venu ‘’essuyer’’ les larmes de ses parents. Dimbokro a renoué avec le développement. Il a reçu sa part d’enveloppe budgétaire pour faire peau neuve avec toutes les infrastructures qui faisaient cruellement défaut à la région du N’Zi. Le soleil s’est levé sur cette zone, avec cette visite. Ouattara est ‘’magique’’ et on comprend pourquoi la victoire à la présidentielle 2020 sera RHDP.

 

Bonne lecture à tous et à la semaine prochaine, inch’Allah !  

En lecture en ce moment

Gianni Infantino réélu à la présidence de la Fifa

Les travaux de réhabilitation du District de Yamoussoukro débutent avant la fin de l'année, rassure Amadou Gon Coulibaly