Condamnation de Jacques Mangoua : EDS "s’insurge contre ces manœuvres d’intimidation des tenants du pouvoir"





Condamnation Jacques Mangoua,EDS


La plateforme politique Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS, opposition) s’insurge contre la condamnation du vice-président du PDCI-RDA et président du conseil régional du Gbêkê (Bouaké, centre), accusé de détention de munitions d’armes de guerre et de calibre 12 et de machettes.
Dans une déclaration de cette plateforme, signée par son président Georges Armand Ouégnin, dont pressecotedivoire.ci a reçu copie, EDS dit s’insurger contre ces manœuvres d'intimidation des tenants actuels du pouvoir dont l'objectif est de créer la psychose dans les rangs de l'opposition significative afin de prévenir toute réaction face au hold-up électoral programmé de 2020.
EDS exige non seulement la libération de Mangoua Jacques et de toutes les personnes interpellées à Bouaké au cours de cette chaude journée du 03 Octobre 2019, mais aussi et surtout de Bohin Oulai Olivier de la Fédération FPI de Guiglo, arrêté le 30 septembre 2019.

Le samedi 21 septembre, des "munitions de guerre et de calibre 12 ainsi que 40 nouvelles machettes" ont été découverte à la résidence de Mangoua Jacques à N'guessankro, son village natal (Béoumi). 
Jugé, ce jeudi à Bouké pour détention illégal d’armes, Jacques Mangoua a été déclaré coupable et condamné à 5 ans de prison ferme, 5 ans de privation de liberté et 5 millions de FCFA d’amende.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/Médias : L’Ujocci reçue en audience par la Représentante pays de l’Unesco

Côte d’Ivoire / Danané : 3 corridors saccagés