Région du Gbêkè : Une entreprise de parfumerie offre 300 kits scolaires au Groupe scolaire Dar-es-Salam de Bouaké





Nouvelle parfumerie Gandour,NPG,Distribution de kits scolaires


Après le lancement et la première étape tenue jeudi à Yamoussoukro, la caravane du Projet d’appui à la scolarisation de la Nouvelle Parfumerie Gandour (NPG) a fait une escale au Groupe scolaire Dar-es-Salam de Bouaké, le vendredi, 4 octobre dernier pour apporter un soulagement aux élèves issus des familles démunies.

Pour l’occasion, les responsables de l’Etablissement, les enseignants et les élèves, ont réservé un accueil chaleureux à la délégation de la Nouvelle Parfumerie Gandour, conduite par le Directeur des relations publiques Hassan Aboukhdoud.

Comme à Yamoussoukro, le chef de délégation de NPG et le Directeur de l’école M. Ipou Arnaud Gilbert, ont procédé à la distribution des kits scolaires aux apprenants dans une ambiance des grandes fêtes.

Ce sont au total, 300 kits scolaires qui ont été remis aux élèves de CE1 et CE2 identifiés comme issus des familles défavorisées.
Dans son message, M. Hassan a indiqué que ses actions visent à "venir en aide aux familles démunies dans la scolarisation de leurs enfants".
Il a rappelé que cette opération de distribution de kits a été initiée par sa structure depuis 2018 dans des écoles primaires publiques du district d’Abidjan.

"Cette expérience, riche en enseignements a permis à notre société, une entreprise citoyenne de prendre toute la mesure des difficultés auxquelles est confrontée l’école ivoirienne", a déclaré M. Hassan pour qui cette première opération a connu un franc succès "au regard des sollicitations qui fusaient de partout".

"C’est donc au regard des résultats obtenus que la NPG a décidé de maintenir le cap et structurer l’opération pour couvrir le territoire national en 2019. Cette fois-ci, notre opération va au-delà d’Abidjan pour toucher toutes les régions de Côte d’Ivoire", a-t-il ajouté.

Le directeur de l’Ecole, visiblement heureux a tenu à remerciement chaleureusement la Nouvelle Parfumerie Gandour pour son geste qui va beaucoup aider les enfants. Pour lui, ce que "la Nouvelle Parfumerie Gandour vient de faire, montre bien qu’elle est une entreprise citoyenne qui pense au bonheur des enfants qui sont l’avenir de la Côte d’Ivoire. Le ministère fait déjà beaucoup, mais il fallait que d’autres partenaires lui viennent en aide".

On note qu’avant l’étape de Bouaké, la caravane de la Nouvelle Parfumerie Gandour était la veille, au Groupe scolaire Dioulakro situé dans la ville de Yamoussoukro où le coup d’envoi de son projet de soutien à la scolarisation des enfants a été donné.

Correspondance particulière du sercom

En lecture en ce moment

Sept victimes de la crise de Béoumi inhumées

Soupçonné de viol, le chanteur américain Chris Brown en garde à vue à Paris