Élection présidentielle de 2020 : Dr Abass Yaya Bamba candidat





Élection présidentielle,présidentielle 2020,Abass Yaya Bamba,candidat,Ouattara,Alassane Ouattara


À un an de l’élection présidentielle de 2020, l’échiquier politique ivoirien enregistre une nouvelle candidature. Il s’agit de celle de docteur Abass Yaya Bamba. Il a annoncé sa candidature, ce mercredi, au siège de son parti, le Congrès national du peuple ivoirien (CNPI), à Abidjan-Cocody.
"Aujourd’hui, face à vous et à la nation, nous proclamons que nous sommes candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020", a-t-il annoncé. Ajoutant : "Cette candidature, qui est le témoignage de notre amour pour notre patrie, sera aussi l’occasion pour nous d’offrir à nos concitoyens des moyens de résilience face à la situation politique nationale qui se dégrade dangereusement dans notre pays".
Pour atteindre l’objectif de se hisser à la magistrature suprême de la Côte d’Ivoire, Dr Abass Yaya Bamba a annoncé un budget de campagne de 3 milliards FCFA. " L’annonce de notre budget de campagne, en même temps qu’elle est une innovation, à pratiquement une année de l’échéance électorale, est pour nous un signal fort à l’endroit de nos concitoyens qui doivent savoir que nous entendons fonctionner sur la base de la transparence, base de la bonne gouvernance ", a-t-il précisé.
En tant que candidat à la présidentielle, le président du CNPI a commenté l’actualité politique. Pour lui, "le préalable pour apaiser les esprits, est que monsieur Ouattara fasse une déclaration solennelle pour dire qu’il ne sera pas candidat". Il pense que ce sera l’occasion "historique" pour ce dernier "de remettre en place ce qu’il a mélangé".
Le conférencier a également pris l’engagement devant la presse que le CNPI ne prendra pas les 100 millions de FCFA octroyés aux candidats à la présidentielle à titre de subvention pour la campagne électorale.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire: "Ce serait une grave erreur" pour Ouattara de vouloir faire un 3e mandat, selon Brahima Soro

Covid-19 : 3 964 écolières kenyanes tombées enceintes pendant le confinement