Eliminatoires Can 2021: Avant Côte d'Ivoire -Niger, Kamara rassure ''quelque soit l’adversaire, on jouera pour gagner nos matchs''





Football,Kamara Ibrahim,Côte d'Ivoire Niger


Kamara Ibrahim a clairement affiché les ambitions de sa sélection lors des deux prochains matchs contre le Niger et l’Ethiopie. Il s’agira en effet de gagner afin de rester dans la dynamique de la CAN 2019.

 

 

Que doit-on retenir de cette liste des 24 joueurs que vous avez dévoilée pour les deux matchs contre le Niger et l’Ethiopie ?

Nous revenons d’une CAN où on a fini 5es sur 24 équipes. Et de façon globale, je retiens que  les joueurs se sont bien comportés dans l’investissement, dans la compréhension des choses et  dans le jeu. C’est pour ça qu’il n’y a pas de grande révolution ou une volonté de tout changer. On reste donc dans la cohérence et dans la continuité de ce qu’on a fait.

 

Est-ce que les matchs amicaux disputés après cette CAN ont été déterminants dans le choix des joueurs ?

Bien sûr ! Les matches servent à préparer les échéances importantes comme celles qui arrivent dans moins de 10 jours. J’ai une vision globale des choses après ces matchs tests. A la CAN, il y a eu des joueurs qui ont donné satisfaction, d’autres non. Durant les matchs amicaux qu’on a fait ces derniers temps, certains joueurs ont profité pour saisir leur chance. Ils ont marqué des points.

 

C’est donc cela qui peut justifier encore l’absence d’un joueur comme Gervinho ?

Gervais, c’est un choix que j’ai fait. Et, ce choix n’est pas définitif. Ce n’est, d’ailleurs pas, le seul joueur qui n’est pas là. Il y a d’autres joueurs qui méritent d’être sur  cette liste et qui ne sont pas là. Les choses ont simplement tourné en faveur de certains joueurs aujourd’hui.

 

Mais qu’est-ce qui justifie son absence ?

Nous avons décidé d’intégrer des jeunes joueurs au fur et à mesure. On a commencé depuis un moment et on ne va pas s’arrêter maintenant. On va toujours faire confiance aux jeunes pour qu’ils s’aguerrissent pour que l’objectif final qui est 2021 soit un succès.

 

Au-delà de Gervinho, on ne voit plus un joueur comme Seri Jean-Michael. Est-ce une sanction ou un simple choix aussi ?

L’absence de Mika n’est pas une sanction. Je ne suis pas là pour sanctionner les joueurs. Ils sont suffisamment professionnels pour faire leur métier. Mika reste un joueur sur qui on compte beaucoup en équipe de Côte d’Ivoire. Mais, je l’ai dit, les matchs amicaux ont permis à certains joueurs de saisir leurs chances et de marquer des points. A partir de là on continue avec ceux qui se sont investis pleinement. C’est à ceux qui sont là aujourd’hui de maintenir le niveau d’exigence qu’on leur demande. Si ce n’est pas le cas, la porte n’est pas fermée.

 

Revenons  sur les matchs amicaux. Vous  ont-ils permis de mieux préparer ces échéances des Eliminatoires ?

Ces matchs nous ont permis de voir si on pouvait continuer sur la dynamique de  la CAN 2019. Parce qu’en Egypte, on n’a pas tout maîtrisé. Mais, on est souvent allé à l’essentiel. On va s’appuyer sur ces matches amicaux pour nous améliorer afin d’atteindre le niveau souhaité.

 

Comment jugez-vous votre groupe pour ces Eliminatoires ?

Nous sommes dans un groupe où les matchs vont être difficiles à négocier. Une équipe comme le Niger est très athlétique et défend bien. C’est à nous d’utiliser nos forces dès ce premier match pour gagner. Mes joueurs sont arrivés à maturité. Ils savent se battre pour gagner des matchs. On n’aura pas de complexe de supériorité. Mais, quelque soit l’adversaire, on jouera pour gagner nos matchs.

 

SupersportCi

En lecture en ce moment

Burkina Faso / Floby remporte le Kundé d'or 2019

Après les accusations de l'ANP : "A travers moi, c’est l’image du PDCI qu’on veut salir" (Djénébou Zongo - PDCI-RDA)