Actes terroristes au Mali : l’artiste Salif Keita charge IBK et la France





Mali,terroristes,Salif Kéita,France,IBK


Le chanteur malien mondialement reconnu Salif Keita, a exprimé son ras-le-bol face à la situation sécuritaire de son pays marqué par des actes terroristes causant beaucoup de morts. Dans un post, il s’en est violemment pris au président Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK.
"Koro si tu as peur de dire la vérité à la France, si tu ne peux pas gérer ce pays, quitte le pouvoir, celui qui n'a pas peur le prendra, tu passes ton temps à te soumettre à ce petit Emmanuel Macron, c'est un gamin. Koro, tu n'es pas au courant que c'est la France qui finance nos ennemis (djihadistes) contre nos enfants ?", s’est-il adressé en direct sur sa page Facebook au président de la République malienne.
Une sortie du chanteur mandingue qui a eu un fort impact sur la population. On a pu ainsi voir des Maliens profaner le drapeau français, le piétinant et le brûlant dans la rue. Tout en exigeant le départ des troupes étrangères, particulièrement françaises du pays.
La réaction de la France ne s’est pas fait attendre. Son ambassadeur en poste au Mali a également dénoncé les propos de l’artiste, les jugeant d’" infondés, diffamatoires et outranciers" et de nature à "semer la discorde" et à "entretenir le chaos".

Modeste KONÉ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Eliminatoires Can 2019/ Le programme de la 5e journée

Arrivée à Abidjan du président portugais, Marcelo De Souza