Le vice-président donne des causes du faible taux de l’épargne en Côte d’Ivoire





Salon de l'épargne


Le Vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan a énuméré quelques causes du faible taux de l’épargne en Côte d’Ivoire, à l’ouverture de la 2e édition du Salon de l’épargne de l’investissement et du patrimoine, tenue ce mardi, au Sofitel hôtel Ivoire. 

L’épargne en Côte d’Ivoire ne constitue, selon lui, que 15 % du Produit intérieur brut (PIB), contre 16% dans la zone subsaharienne, 22% pour la zone Euro et 17,5% pour l’Amérique Latine.

Pour le vice-président, plusieurs situations semblent expliquer cet état de fait, entre autres, l’absence et l’insuffisance de l’éducation financière et particulièrement l’éducation d’épargne, l’inadéquation entre les offres et les besoins des populations et le manque d’innovation. Il a également relevé la durée de l’épargne qui selon lui est courte.

"La situation de l’épargne n’est pas satisfaisante", a regretté, Daniel Kablan Duncan. 
Face à ce déficit, le vice-président recommande un système financier plus offensif et qui fait preuve d’innovation. Pour lui, le système financier doit être à la hauteur des ambitions du pays. Il a toutefois assuré que le gouvernement sera toujours du côté du secteur financier. 

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Des saccages suite à un accident de la circulation à Bin-Houyé

Assemblée nationale : Le PDCI-RDA ne se reconnaît pas dans le nouveau bureau