Prikro : la 2e édition d’un festival de valorisation de la culture Anoh prévue du 21 au 23 décembre





FESTIVAL,PRIKRO,CULTURE


La 2e édition du Festival culturel Anoh Prikro (Festicap) est prévue se tenir du 21 au 23 décembre à Prikro. L’annonce a été faite, ce dimanche au cours d’une tournée d’informations que les initiateurs dudit festival ont eu avec la Mutuelle pour le développement économique et sociale d’Ahouan Bonvoinsou (Mudesab), village situé dans le département de Prikro.

Pour le président des artistes Anoh de Côte d’Ivoire, Jérôme Ekra, ce festival sera l’occasion de mettre en lumière la culture Anoh dans toute sa diversité et faire de leur département, un site touristique.
Ce sera selon lui, l’occasion d’apprendre davantage sur ce peuple que certains ont tendance à assimiler aux Baoulé ou aux Agni

"Je voudrais dire aux frères et aux sœurs de Côte d'Ivoire que l'ethnie Anoh existe. Nous ne sommes ni des baoulé, ni des agni. Nous sommes un peuple à part, avec notre particularité. Nous sommes les Anoh-fouè", a clarifié, Jérôme Ekra.
Sans entrer dans les détails du déroulé de ce festival, l’artiste a tout de même rassuré que les participants devront s’attendre à beaucoup de choses

"Il y a un groupe d'anoh basé au Togo. A travers ce festival, on pourrait aller à leur rencontre, tout comme eux aussi pourront venir chez eux pour se ressourcer et ensemble, nous allons travailler à développer le département de Prikro".
Il a également lancé un appel aux autorités et aux bonnes volontés afin qu’elles puissent les soutenir dans leurs actions, visant à rehausser l’image du département.

Lui emboîtant le pas, l’artiste chanteuse Lydia Kouamé a ajouté que ce festival va valoriser la culture Anoh, longtemps restée en vase close. Elle a déploré que ce peuple qui fait partie des pionniers de la musique ivoirienne avec les Sœurs Comoé, soit à la traine en termes de culture.

Bien que sollicitant l'appui des autorités, "nous mêmes, prenons le devant des choses en espérant que de bonnes volontés comprendront notre combat pour nous venir en aide", a-t-elle soutenu.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

CPI : La Chambre d’appel impose des conditions à la mise en liberté de Laurent Gbagbo et Blé Goudé

Des milliers d’enseignants ont vu leurs salaires ponctués ou suspendus